Actu

22 délégués régionaux dédiés au redressement productif des PME

Soutenir les PME en difficulté le plus en amont possible, c'est la mission de ces nouveaux délégués au Redressement productif. Ils doivent constituer, dans chaque région, à la fois un interlocuteur, une vigie et un médiateur pour les entreprises. Explications.

22 délégués régionaux dédiés au redressement productif des PME

"Renforcer la réactivité de l’Etat en le dotant d’une force de réflexion stratégique et opérationnelle, implantée dans les territoires et capable d’intervenir le plus en amont possible en identifiant les entreprises en difficulté" : telle est la mission qui doit incomber aux nouveaux délégués au Redressement productif.

Dans un point presse du 13 juin 2012, Arnaud Montebourg, le ministre au Redressement productif, a ainsi expliqué que ces nouveaux maillons (qui ne constitueront pas une administration supplémentaire, a-t-il précisé), constituent une première réponse d’urgence à une situation industrielle critique.
Le ministre a ainsi rappelé que la France se trouvait aujourd’hui à un niveau de défaillances plus élevé que pendant la crise : "900 usines ont fermé en trois ans et nous sommes, sur dix années, à 750.000 emplois industriels détruits".

Ces délégués, nommés dans les 22 régions de la métropole et placés sous l’autorité des préfets, seront également en relation étroite avec les Présidents de région. Ils seront en quelque sorte des mini-Ciri (Comité interministériel de restructuration industriel), qui a actuellement pour mission d’aider les entreprises en difficulté de plus de 400 salariés. Or, comme l’a rappelé Arnaud Montebourg, il reste 3,5 millions d’entreprises avec ont moins de 400 salariés…

Un communiqué de presse précise le rôle de ces nouveaux délégués régionaux. Il consistera à :

  • Animer une cellule régionale de veille et d’alerte précoce

Composée de représentants des principaux services de l’État, et élargie en tant que de besoin aux opérateurs concernés, aux collectivités territoriales et aux autres acteurs locaux, la cellule se réunira au moins deux fois par mois et veillera à ce que soient prises en amont les mesures destinées à identifier et prévenir les difficultés des entreprises de la région.

  • Soutenir les entreprises dans la résolution de leurs difficultés

Les délégués au redressement productif travailleront aux côtés des entreprises et, le cas échéant, de concert avec les mandataires de justice, pour proposer des solutions globales et pérennes pour les entreprises en difficulté de moins de 400 salariés.
Sur la base d’un diagnostic industriel, financier et social réalisé en lien avec les directions régionales compétentes, ils conduiront les négociations avec les actionnaires, les banques, les créanciers, les clients et les fournisseurs, et la Banque de France, et formuleront des recommandations en matière de mobilisation des dispositifs publics de soutien aux entreprises, voire d’étalements fiscaux. "Nous souhaitons que le travail soit fait le plus en amont, en protégeant la réputation des entreprises", a précisé le mininstre du Redressement productif.

Arnaud Montebourg a par ailleurs annoncé qu’un plan de reconquête industrielle serait présenté sous quelques semaines.

Source : ministère du Redressement productif

Rédaction de NetPME
redaction@netpme.fr

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *