Actu

Boom des intentions d’embauche dans les TPE !

Au premier trimestre 2007, les projets de recrutement des entrepreneurs gagnent près de dix points par rapport à la fin de l’année 2006.C’est la bonne nouvelle de la dernière édition de l’Observatoire de la petite entreprise publié par la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA).

Roues motrices de la création d’emplois en France, les 2,1 millions petites entreprises (employant plus de 8 millions de salariés) confirment une nouvelle fois leur contribution exceptionnelle à la lutte contre le chômage.

Dans un contexte économique et psychologique toujours incertain, les dirigeants de TPE intensifient leurs projets de recrutement. Au premier trimestre 2007, 18% des chefs d’entreprises interrogés prévoient une embauche, contre 8,6% à la fin de l’année 2006.

Au moment même où l’INSEE annonce une forte progression de l’emploi salarié sur les trois premiers mois de l’année, avec plus de 100 000 nouveaux postes, l’étude de la FCGA corrobore la tendance nationale.

Regain d’activité

Le bond de 9,4% des intentions d’embauche dans les TPE traduit évidemment le regain d’activité enregistré ces douze derniers mois dans les petites entreprises artisanales et le commerce indépendant. Notamment dans le secteur des transports (+9,3%), de l’artisanat du bâtiment (+4,6%) et de l’hôtellerie-restauration (+2%).

Ce retour de la croissance, dans des professions à fort besoin de main-d’œuvre, stimule activement l’emploi dans les TPE.

D’autre part 80,2% des dirigeants interrogés ne prévoit aucun recrutement dans un avenir proche. Et seulement 1,8% envisagent un licenciement.

Surtout en CDI

En moyenne, deux postes sont à pourvoir dans les TPE en quête de bras. La plupart des entrepreneurs (43,4%) privilégient le CDI pour embaucher. Le contrat d’apprentissage remporte également un beau succès avec 22,1% des recrutements prévus. À l’approche de la saison estivale, les contrats saisonniers (16,4%) et les CDD (11,5%) représentent également une part non négligeable des embauches.

Après des débuts prometteurs, le CNE (contrat nouvelle embauche) s’effondre dans les petites entreprises. Il ne représente plus que 4,3% du total des contrats de recrutement projetés. Enfin, le recours aux agences de travail temporaire (intérim) ne concernera, quant à lui, que 2,3% des futures recrues.

Les secteurs qui prévoient le plus d’embauches sont le bâtiment, le CHR (cafés, hôtels, restaurants), et le commerce de détail alimentaire.

Source : Guylaine Bourdouleix
http://www.fcga.fr/

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *