Actu

Création d'entreprise : un nouveau prêt d'honneur pour les jeunes en difficulté

Afin d’aider davantage de jeunes à créer leur emploi en créant leur entreprise, l'Adie (Association pour le droit à l'activité économique) leur propose désormais un prêt d'honneur. Ces prêts, sans intérêts, d’un montant maximum de 5000 euros seront réservés aux jeunes de moins de 32 ans les plus en difficulté.

Création d'entreprise : un nouveau prêt d'honneur pour les jeunes en difficulté

« Lorsqu’on est au chômage, on est coupé de tout et de tous », témoigne Caroline, 32 ans, aujourd’hui graphiste et photographe, qui a été soutenue par l’Adie. L’Association pour le droit à l’activité économique est aujourd’hui le premier opérateur de microcrédit en France. Depuis plus de 20 ans, elle répond aux besoins de financement des personnes exclues du système bancaire classiques et désireuses de créer leur emploi.
Consciente de la précarité des jeunes, dont le taux de chômage peut atteindre 40 % des actifs dans les quartiers en difficulté, l’association a décidé d’aider davantage de jeunes à créer leur propre emploi en lançant un fonds de prêts d’honneur.

Car l’envie de se lancer ne manque pas aux jeunes : 52 % des moins de 25 ans ont envie de créer leur entreprise (sondage Ifop – CCI Entreprendre, janvier 2010). Mais, plus que d’autres publics encore, ils rencontrent des difficultés d’accès au crédit : 65 % des jeunes démarrent sans crédit bancaire et 55 % démarrent avec moins de 8000 euros (source : APCE).

C’est simple : bien souvent, les jeunes qui sollicitent l’Adie n’ont aucune sorte de revenu et ne disposent pas d’apport personnel. Leur capacité de remboursement est limitée et l’association peut difficilement financer leur projet avec le seul microcrédit.

L’objectif de ce fonds est de permettre chaque année à 1000 jeunes (500 la première année), dont un tiers de jeunes des quartiers prioritaires, de bénéficier de quasi fonds propres, en complément du microcrédit, pour financer la création ou le développement de leur entreprise.
Ces prêts, sans intérêts, d’un montant maximum de 5000 euros sur 60 mois maximum seront réservés aux jeunes de moins de 32 ans les plus en difficulté : demandeurs d’emploi non indemnisés et/ ou allocataires d’un minimum social et porteurs de projets dont le besoin de financement est inférieur à 10.000 euros.

Un accompagnement protéiforme

Ce fonds vient en complément d’une politique soutenue de l’Adie en faveur des jeunes :

  • un microcrédit jusqu’à 6000 euros ;
  • un accompagnement et un soutien personnalisés, avant et après le démarrage de l’activité ;
  • une formation complète pour les aider à construire un projet : 6 semaines d’ateliers collectifs pour maîtriser les étapes clés de la création d’entreprise, mais aussi un suivi individuel ainsi qu’un accès au réseau de l’Adie : jeunes entrepreneurs, entreprises, partenaires, financeurs, etc.

A l’occasion du lancement de ce fonds, l’Adie mènera une campagne d’information du 10 au 14 octobre 2011 dans 80 villes en France. Cette campagne mobilisera la plupart des antennes de l’Adie ainsi que ses partenaires nationaux et locaux impliqués auprès des jeunes, tels que les missions locales, Pôle emploi, et de façon plus large, les réseaux partenaires de la création d’entreprise.

Malgré tout, prévient Catherine Barbaroux, Présidente de l’Adie : « Ce fonds est un premier pas. Je lance aujourd’hui un appel pour que d’autres partenaires, notamment les banques, nous rejoignent et le fassent vivre dans la durée ». L’association rappelle d’ailleurs que le taux de pérennité global des entreprises créées par les jeunes de moins de 30 ans qui ont accompagnés par l’Adie est proche de la moyenne des créateurs accompagnés : 60,7 % (pour une moyenne de 63,5 %).

Pour en savoir plus et retrouver la centaine de points d’informations de la campagne : www.adieconnect.fr

Rédaction de NetPME
redaction@netpme.fr  

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *