Actu

Crédits : Nicolas Sarkozy veut donner de l'oxygène aux PME

Anticiper le frein brutal des crédits accordés aux PME du fait de la crise financière. C'est pour éviter ce scénario que Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi 2 octobre une série de mesures destinées à soutenir le financement des entreprises françaises de moins de 250 salariés.

Anticiper le frein brutal des crédits accordés aux PME du fait de la crise financière. C’est pour éviter ce scénario que Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi 2 octobre une série de mesures destinées à soutenir le financement des entreprises françaises de moins de 250 salariés. Pour ce faire, l’Etat ne devrait pas mettre la main à la poche, mais mobiliser la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).
L’organisme assure en effet la centralisation et la gestion financière des produits d’épargne que constituent les livrets de développement durable (LDD), les livrets d’épargne populaire (LEP) et les livrets A, collectés par les réseaux bancaires. A travers son plan d’urgence, le gouvernement va lui demander de laisser aux banques le bénéfice de la collecte du LDD et de 30 % du LEP, sans toucher aux livrets A. Soit l’équivalent de 17 milliards d’euros de dépôts. En échange, les établissements bancaires devront s’engager à affecter ces montants aux entreprises, par le biais d’une convention avec l’Etat.

Par ailleurs, Oséo, l’établissement public qui finance aujourd’hui les PME, va voir ses moyens considérablement accrus. Une fois encore, c’est la CDC qui va être mise à contribution en affectant deux milliards d’euros à Oséo, augmentant ainsi de 50 % la capacité de prêts de l’établissement (6 milliards contre 4 aujourd’hui). De plus, Oséo va pouvoir garantir davantage de prêts accordés par les banques aux PME, grâce à l’augmentation de son fonds de garantie. Résultat : en 2008 et 2009, un milliard d’euros de prêts supplémentaires pourront être garantis.

Nelly Lambert
Rédaction de NetPME

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *