Actu

Entreprises de croissance : le baromètre est sorti

Les entreprises de croissance tirent souvent leur épingle du jeu grâce à l'innovation et l'export... Mais ne font pas confiance au gouvernement actuel pour relancer l'économie.

Entreprises de croissance : le baromètre est sorti

Export, innovation, R&D… Seraient-ce les secrets des entreprises de croissance ? C’est ce qui ressort du dixième baromètre des entreprises de croissance réalisé par Opinionway à la demande du réseau d’entrepreneurs Croissance Plus et du gestionnaire de fonds LBO Partners Astorg.

Activités des entreprises de croissance, perspectives à six mois, climat social, financement, action gouvernementale, tous ces thèmes ont été passés au peigne fin dans cette enquête.

L’innovation, facteur de croissance

 La reprise peine à revenir ! Seules 63 % des entreprises ont atteint ou dépassé leurs objectifs sur les six derniers mois, et près de 45 % ont vu leur taux de marge baisser.

Toutefois, lorsque la croissance est au rendez-vous, elle est essentiellement due à la stratégie commerciale et à l’innovation. Cette dernière a fait un bond de 11 % dans le classement des facteurs de croissance ! L’export semble permettre à de nombreuses entreprises de rester à flot : 87 % de celles qui exportent ont vu leur part de chiffre d’affaires à l’export maintenue ou en hausse.

Une pointe d’optimisme…

 Les perspectives d’augmentation de l’activité gagnent du terrain pour 38 % des entrepreneurs interrogés, soit + 8 % depuis le dernier baromètre. Seulement 16 % des entreprises en croissance envisagent une baisse de l’activité à six mois, soit – 12 points depuis le dernier baromètre.

Les investissements en recherche et développement (R&D) ont été maintenus ou ont même été augmentés pour 69 % des entreprises.

Quant à l’emploi, 84 % ont maintenu ou fait croître leurs effectifs. Les augmentations d’effectifs atteignent 34 %, soit + 5 points.

… mais aussi quelques bémols

Les délais de paiement pèsent fortement sur la trésorerie des entreprises : pour 44 % des entreprises de croissance, ceux-ci ont augmenté. Pour pallier ce problème , 74 % plébiscitent le recours à des sanctions financières et 69 % à une réduction du délai de paiement légal à 30 jours.

Enfin, l’action du gouvernement est loin de convaincre les entrepreneurs interrogés : plus de 85 %  ne font pas confiance au gouvernement pour relancer la croissance, créer des emplois, améliorer la compétitivité des entreprises et alléger la dépense publique. Seules 29 % des entreprises utilisent le CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi), alors que 57 % de ceux qui l’utilisent estiment son montant insuffisant.

Concernant le développement à l’international, seules 35 % des entreprises de croissance estiment qu’elles sont bien informées sur les dispositifs d’aide à l’internationalisation de l’activité. La mise en place d’un Crédit d’impôt export pourrait inciter près de la moitié des entrepreneurs interrogés à se lancer à l’international.

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *