Actu

La DSN reste floue pour près de trois quarts des entreprises

Plus de 70 % des entreprises sont faiblement ou moyennement sensibilisées à la DSN (déclaration sociale nominative), révèle une enquête réalisée par le cabinet de conseil CSC en partenariat avec l'observatoire des SIRH.

La DSN reste floue pour près de trois quarts des entreprises

Alors que 100 000 entreprises doivent être entrées dans le dispositif DSN à la fin de l’année, le cabinet de conseil CSC, en partenariat avec l’observatoire des SIRH, a réalisé une enquête pour connaître le niveau d’information, la perception et le niveau actuel de la prise en compte de la DSN dans les entreprises. 110 entreprises représentant environ 1 million de salariés ont été interrogées de janvier à mars 2014.

Les entreprises faiblement sensibilisées à la DSN

La connaissance de la DSN reste encore majoritairement partielle pour les entreprises. En effet, 72 % d’entre elles déclarent être faiblement ou moyennement sensibilisées à la DSN. Le dispositif est néanmoins connu puisqu’un quart des entreprises savent que la DSN permet la mensualisation des déclarations sociales (25 %), est un moyen qui permet une transmission automatisée et simplifiée des données (22%) et une nécessité afin de réduire le nombre de déclarations sociales (21 %).  De plus, la DSN est un projet perçu comme important, risqué et difficile pour 92 % des répondants (seuls 8 % le considèrent comme simple).

Un projet complexe

Les entreprises perçoivent donc la DSN comme un projet complexe qui va avoir des impacts sur leur structure. Elles estiment que le projet va nécessiter une refonte des processus administratifs, de paie et des déclarations (43%), une évolution quant aux compétences existantes du personnel (31%) et une modernisation des systèmes informatiques de paie et des déclarations sociales (26%). Mais dans le même temps, des résultats positifs sont attendus. Plus de la moitié des entreprises y voient : une optimisation des processus de paie, une simplification des tâches administratives et une amélioration de la productivité et de la gestion des droits des salariés.

47 % des entreprises lanceront le projet en 2014

Néanmoins, très peu d’entreprises sont pour le moment déjà engagées dans la DSN. 47 % d’entre elles envisagent cependant de lancer le projet en 2014. Elles comptent anticiper la charge de travail et prévoir un accompagnement des équipes si nécessaire (34 %), alerter leur Direction Générale sur ce qu’est la DSN et ses impacts (29 %), constituer une équipe projet (26 %) et même s’inscrire en tant que volontaire DSN (10 %). Pour les autres, 45 %, le lancement de la DSN n’est prévu que pour le premier ou le second semestre 2015. En espérant qu’il ne soit pas trop tard pour certaines d’entre elles, car si ce n’est qu’en 2016 que la DSN deviendra obligatoire pour l’ensemble des entreprises, la loi de financement de la sécurité sociale pour 2014, a ajouté une nouvelle étape à la mise en place de ce dispositif. Celle-ci sera obligatoire dès le mois de juillet 2015 pour les entreprises redevables d’un certain montant de cotisations.

Evaluer ce contenu :

La DSN reste floue pour près de trois quarts des entreprises
2 (40%) 2 votes

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *