Actu

L’activité des TPE/PME a rebondi au quatrième trimestre 2021

Le chiffre d’affaires des TPE/PME a augmenté de 11,9 % par rapport au quatrième trimestre de l’année 2020 et de 6,3 % par rapport au quatrième trimestre 2019, évalue l’Ordre des experts-comptables. Mais des secteurs n’ont pas retrouvé leur niveau d’activité antérieur à la crise sanitaire.

L’activité des TPE/PME a rebondi au quatrième trimestre 2021
Les TPE/PME de l’industrie manufacturière ont enregistré au quatrième trimestre 2021 un bond de 9,8 % de leur chiffre d’affaires par rapport au quatrième trimestre 2020 et de 13,4 % sur l’ensemble de l’année dernière. © Getty Images

Les TPE/PME ont profité de la forte reprise économique en 2021, sans toujours retrouver leur niveau d’activité antérieur à la crise, montrent des données publiées le 18 février par l’Ordre des experts-comptables.

Malgré les restrictions sanitaires, leur activité a crû de 11,9 % entre octobre et décembre 2021 par rapport au quatrième trimestre de l’année précédente, marqué « par des couvre-feux et un confinement », fait savoir l’organisation dans son étude nationale « Image PME » parue sur son site. « La comparaison avec les résultats du quatrième trimestre 2019 », soit avant le début de la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, « permet d’avoir une vue plus réaliste du niveau d’activité des petites et moyennes structures françaises », précise l’Ordre des experts-comptables. Le volume de ventes des TPE/PME a grimpé de 6,3 % entre les quatrièmes trimestres 2019 et 2021.

L’année dernière, « l’indice de chiffre d’affaires cumulé (Icac) » a marqué « une hausse d’activité de 10,2 % par rapport à 2020 » et de 1,9 % par rapport à 2019. Mais « les résultats présentés dans cette analyse ne sont pas corrigés de l’inflation, qui a progressé significativement sur les deux dernières années », précise l’Ordre des experts-comptables. De plus, ajoute l’ordre professionnel, les moyennes calculées cachent « des disparités » suivant les zones géographiques et les secteurs, touchés distinctement par « la crise et les mesures de restriction ».

Modèle de budget prévisionnel 2022
Passez à l’action :

Modèle de budget prévisionnel 2022

Les secteurs qui ont dépassé leur niveau d’activité antérieur à la crise

Dans les domaines suivants, le niveau d’activité des TPE/PME est plus élevé qu’en 2019.

Agences immobilières

Le chiffre d’affaires (CA) des agences immobilières a augmenté pour le cinquième trimestre consécutif, à hauteur de 1,2 % comparé à la même période de 2020 (7,5 % par rapport au quatrième trimestre 2019). Le volume de ventes a bondi de 16 % entre 2020 et 2021 et de 10,1 % entre 2019 et 2021.

Construction

La construction reste « dynamique ». Le chiffre d’affaires des TPE/PME du secteur a crû de 5,2 % entre octobre et décembre 2021 par rapport au quatrième trimestre 2020 et de 8 % par rapport au quatrième trimestre 2019. Le volume de ventes a progressé de 13,5 % entre 2020 et l’année suivante et de 8,4 % entre 2019 et 2021.

Commerce

Le chiffre d’affaires des TPE/PME du commerce a monté pour le quatrième trimestre d’affilée. La hausse s’élève à 8,8 % par rapport au quatrième trimestre 2020 et à 9,1 % sur les quatre trimestres de 2021. La croissance du volume de ventes s’établit à 9,4 % par rapport au quatrième trimestre 2019 et à 6,8 % entre les années 2019 et 2021.

Boulangeries et boulangeries-pâtisseries

Pour le quatrième trimestre consécutif, les boulangeries et les boulangeries-pâtisseries ont dégagé un CA en augmentation. Cette dernière atteint 5,8 % par rapport au quatrième trimestre 2020 et 3,8 % par rapport au quatrième trimestre 2019. Sur toute l’année, l’évolution représente 11,3 % par rapport à 2020 et 5,4 % au regard de 2019.

Industrie manufacturière

Les TPE/PME de l’industrie manufacturière ont enregistré au quatrième trimestre 2021 un bond de 9,8 % de leur chiffre d’affaires par rapport au quatrième trimestre 2020 et de 13,4 % sur l’ensemble de l’année dernière. La progression atteint 6,7 % par rapport au quatrième trimestre 2019. Elle s’élève à 4,8 % entre les années 2019 et 2021.

Transports et entreposage

En baisse en 2020, l’activité des TPE/PME des transports et de l’entreposage a repris l’année suivante. La hausse s’affiche à 9,4 % au quatrième trimestre et à 11,5 % en cumulé sur l’année. Elle se situe à 7,9 % par rapport au quatrième trimestre et à 3 % sur toute l’année.

Lire aussi France Num : les TPE/PME accompagnées sur de nouvelles thématiques digitales

Les secteurs qui n’ont pas retrouvé leur niveau d’activité antérieur à la crise

Dans les domaines suivants, le niveau d’activité des TPE/PME est moins élevé qu’en 2019.

Restauration traditionnelle

Les TPE/PME pratiquant la restauration traditionnelle ont certes retrouvé le chemin de la croissance. Leur chiffre d’affaires a progressé de 125,7 % au quatrième trimestre, le résultat cumulé sur l’année dernière atteint 2,3 %. Mais comparé au quatrième trimestre 2019, le niveau d’activité est inférieur de 9,8 %. La différence entre les années 2019 et 2021 représente un fossé plus important encore, à 37 %.

Hôtels

Le volume de ventes des TPE/PME du secteur hôtelier a grimpé de 103,4 % au quatrième trimestre. « Conséquence, le résultat cumulé depuis le début de l’année est en progression de 18,3 % », constate l’Ordre des experts-comptables. Mais il n’a pas effacé la chute de l’année 2020. Le niveau d’activité est en chute de 11,3 % par rapport au quatrième trimestre 2019 et de 34,2 % au regard de l’année 2019.

Débits de boissons

La croissance établie par les débits de boissons entre le quatrième trimestre 2020, « marqué par un confinement et des restrictions drastiques », et le quatrième trimestre 2021, s’élève à 115,4 %. Elle n’est que de 1,8 % sur toute l’année dernière.

Les TPE/PME « du secteur restent, en réalité, loin de leur niveau d’avant-crise : – 9,8 % comparativement au 4e trimestre 2019 et – 34 % en cumulé sur l’année », précise l’Ordre des experts-comptables.

Hébergement et restauration

Dans l’hébergement et la restauration, les entreprises de cette taille ont dégagé un chiffre d’affaires en progression de 94,9 % au quatrième trimestre. Elles ont enregistré « pour la première fois depuis deux ans un CA cumulé en hausse », la croissance annuelle atteignant 6,8 %. Malgré ce rebond, leur niveau d’activité est en recul de 8,9 % par rapport au quatrième trimestre 2019 et de 31,9 % au regard de toute l’année 2019.

Restauration de type rapide

Les TPE/PME de la restauration rapide ont dégagé un chiffre d’affaires en augmentation de 29,5 % au quatrième trimestre 2021 et de 11,5 % sur l’année. Mais l’activité est inférieure de 2,5 % par rapport au quatrième trimestre 2021 et de 11,8 % sur l’année.

Coiffure

Le volume de ventes des salons de coiffure a monté de 19,7 % au quatrième trimestre et de 15,2 % sur toute l’année dernière. « Ces bons résultats n’effacent cependant pas les chutes enregistrées en 2020. Comparativement à 2019, l’activité a diminué de 5,6 % au quatrième trimestre et de 7,1 % sur l’année », ajoute l’Ordre des experts-comptables.

Méthodologie

L’étude repose sur des informations issues « de la base de données Statexpert ». L’Ordre des experts-comptables a tenu compte « du chiffre d’affaires déclaré par les entreprises sur les déclarations de TVA des périodes concernées » et transmis par ces professionnels « pour le compte de leurs clients ». Il se fonde « sur un échantillon d’environ 500 000 entreprises au niveau national ».

Lire aussi « Le créneau des TPE est en réalité fortement impacté par la crise » (M. Sanchez)

Timour Aggiouri

Laisser un commentaire

Suivant