Actu

Les Mampreneurs ou l’autre façon de voir l’entrepreneuriat au féminin

Concilier sa vie d’entrepreneur avec sa vie de maman, partager des compétences, bénéficier de formations : tel est l’objet du réseau Mampreneurs. Une association qui ne cesse de grandir.

Les Mampreneurs ou l’autre façon de voir l’entrepreneuriat au féminin

Elles sont chefs d’entreprises, exposent la météo de leur business, leurs objectifs atteints et ceux à venir. Elles échangent des informations et débatent sur la manière de présenter leurs entreprises. Nous sommes dans un « Mam café ». Les participantes appartiennent au réseau Mampreneurs. Elles officient dans des domaines variés, mais une chose les unie : elles sont toutes maman. La maternité est une chose à priori banale dans la mesure où des millions de mères travaillent mais dans l’univers de l’entrepreneuriat cette situation devient plus rare. «Concilier sa vie de mère avec celle de chef d’entreprise  est une problématique que l’on peut plus facilement partager avec des femmes qui sont dans la même situation» explique Delphine Amsellem, co-responsable du réseau parisien des Mampreneurs et fondatrice de la société Parlons Bébés.

Préoccupations entrepreneuriales

Cependant, si être mère fait partie des conditions d’adhésion au réseau, les femmes qui y viennent sont surtout motivées par les échanges et les services que leur offre l’association. «Je suis avant tout une chef d’entreprise et maman et non le contraire !» clame Virginie Bruel, créatrice de Belval, une agence conseil en marketing et communication 360. En effet, ce que propose le réseau Mampreneurs est loin du conseil en maternité. Le réseau offre des conférences d’experts et des formations afin de permettre aux adhérentes de s’informer, de se former, de faire émerger des idées pour faire croître ou rentabiliser leur activité à travers des réunions mensuelles dans chaque département. «Outre les conseils d’experts, les réunions nous permettent de nous poser et d’exprimer nos besoins ou nos doutes en toute confiance» décrit Delphine Amsellem.

Regard bienveillant

Le sens de l’écoute et le regard bienveillant des unes envers les autres sont les caractéristiques principales que les adhérentes apprécient lors des réunions. «Lorsque l’on débute son activité, on manque d’assurance. Les Mam cafés donnent la possibilité de s’exprimer avec beaucoup moins de complexes que devant une assemblée mixte» témoigne Kristell Brizard, consultante en communication éditoriale. «Trouver des personnes dans une situation semblable à la vôtre, à l’écoute en cas de coup de mou, notamment à l’arrivée d’un enfant, est une manière de se requinquer professionnellement» ajoute Marjorie Gonzalez, créatrice de M’expert, une société d’expertise comptable et de conseil en gestion.

Un réseau unique

La majorité des adhérentes des Mampreneurs ont testé ou font partie d’autres réseaux d’entrepreneurs mais elles considèrent que ce dernier est unique. «Je suis également membre d’une couveuse mais les Mampreneurs ont une valeur ajoutée : le partage de compétences qui annihile le sentiment d’isolation. On sort de chaque réunion reboostée en se disant que «nous aussi on est capable de » atteste Laurence Dugast, créatrice de Hételle, une ligne de vêtements XL.

Créée en 2009 initialement sous forme de blog, par Céline Fénié, fondatrice du site Maman Shopping, l’association Mampreneurs prend vite de l’ampleur et réunit aujourd’hui 3000 adhérentes sur toute la France. Actuellement, elle est uniquement financée par les cotisations des adhérentes (95€ par an) mais projette de trouver d’autres sources au vu de la croissance de ses activités.

Evaluer ce contenu :

Les Mampreneurs ou l’autre façon de voir l’entrepreneuriat au féminin
4 (80%) 1 vote

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *