Actu

Le recours au chômage technique va être facilité

Devant la multiplication des arrêts temporaires de production, notamment dans le secteur de l'automobile, Nicolas Sarkozy a annoncé mardi 25 novembre un assouplissement du recours au chômage technique, également appelé chômage partiel, pour les entreprises. Une revalorisation des indemnités versées aux salariés est également à l'ordre du jour.

Le recours au chômage technique va  être facilité

Devant la multiplication des arrêts temporaires de production, notamment dans le secteur de l’automobile, Nicolas Sarkozy a annoncé mardi 25 novembre un assouplissement du recours au chômage technique, également appelé chômage partiel, pour les entreprises. Une revalorisation des indemnités versées aux salariés est également à l’ordre du jour. L’objectif est clair : limiter les licenciements.

Le chef de l’Etat veut ainsi faire passer à 800, voire à 1000 dans les secteurs les plus concernés, le quotat d’heures autorisées en chômage partiel, contre 600 actuellement. Il souhaite également allonger la durée consécutive d’activité partielle, en la portant de 4 à 6 semaines avant qu’une suspension des contrats de travail soit obligatoire.

Parallèlement, le Président a demandé aux partenaires sociaux de renégocier l’indemnisation minimale versée aux salariés. Son montant est aujourd’hui égal à 50% de la rémunération horaire brut et ne peut être inférieur à un minimum garanti (4,42 euros par heure). Nicolas Sarkozy souhaiterait porter cette indemnisation au niveau du Smic, indiquant que l’Etat était lui-même prêt à prendre ses responsabilités en augmentant ses contributions.

Lire aussi notre fiche conseil sur le chômage partiel.

Nelly Lambert
Rédaction de NetPME

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *