Actu

Recul des heures supplémentaires, sauf dans les TPE

Deux récentes enquêtes mettent à jour la baisse du recours aux heures supplémentaires dans les entreprises. Seules les TPE échappent à ce phénomène qui touche par ailleurs l'ensemble des secteurs de l'économie.

Recul des heures supplémentaires, sauf dans les TPE

Deux enquêtes publiées à quelques mois d’intervalles, l’une par l’Acoss en novembre 2009 et l’autre par la Dares le 8 janvier, confirment le net recul du recours aux heures supplémentaires au troisième trimestre 2009. Le nombre moyen d’heures supplémentaires par salarié est en effet de 9 heures, soit une baisse de 3,2 % par rapport à l’année dernière.

Des résultats variables selon la taille de l’entreprise

Sur un an, le nombre moyen d’heures supplémentaires déclaré par salarié à temps complet croît dans les petites entreprises de moins de 20 salariés (+ 4,1 %) et reste stable dans celles de 20 à 49 salariés. En revanche, la baisse du recours au nombre d’heures supplémentaires est davantage marquée dans les entreprises de plus de 50 salariés.
Selon l’Acoss, la baisse moins importante des heures supplémentaires dans les petites entreprises s’explique en partie par la proportion importante de TPE restées à 39 heures qui ont un recours structurel aux heures supplémentaires.

Une baisse dans tous les secteurs d’activité

Sur un an, le nombre d’heures supplémentaires est en net recul dans tous les grands secteurs d’activité. L’industrie est particulièrement touchée. Dans ce secteur, le volume d’heures supplémentaires recule de plus de 20 % sur un an, notamment dans la métallurgie et la fabrication de produits métalliques, de matériels de transport ou encore d’équipements électriques.

Autre secteur touché de plein fouet : la construction. Dans ce secteur qui a traditionnellement un recours important aux heures supplémentaires, le repli s’amplifie. Le glissement annuel atteint -9,1 % après -5,1 % au second trimestre 2009.

A l’inverse, trois secteurs d’activité contribuent à rehausser sensiblement le glissement annuel entre le troisième trimestre 2008 et le troisième trimestre 2009 : le commerce (y compris la réparation d’automobiles et de motocycles), l’hébergement-restauration et le secteur des transports et entreposage.

L’enquête de la Dares montre également que le recours au nombre d’heures supplémentaires est plus important dans les entreprises ayant une durée collective du travail supérieure à 35 heures. Au total, sur un an, leurs salariés ont effectué en moyenne 26,2 heures supplémentaires, contre 5,3 pour ceux qui sont aux 35 heures.

L’ensemble du territoire est touché

Au troisième trimestre, le nombre d’heures supplémentaires est toujours en recul sur un an dans la plupart des départements. Seuls la Corse et certains départements du Sud ont un nombre d’heures supplémentaires en hausse sur un an. L’Ile de France et la plupart des départements du Sud connaissent des diminutions modérées du nombre d’heures supplémentaires. Les plus fortes baisses (de l’ordre de -20 %) s’observent quant à elles dans le Nord-Est du territoire.

Sources : Etude ACOSS STAT – N° 93 – Novembre 2009 – Étude DARES – Janvier 2010 – N° 002

Nathalie Lepetz
Rédaction de NetPME

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *