Actu

Les risques d'impayés diminuent en Europe, mais cette embellie est insuffisante

L'enquête annuelle European Payment Index 2007 d'Intrum Justitia révèle que les risques d’impayés ont reculé par rapport à 2006. Pourtant, cette embellie n'est que passagère. En effet, la croissance économique masque la réalité.

L’enquête annuelle European Payment Index 2007 d’Intrum Justitia révèle que les risques d’impayés ont reculé par rapport à 2006.

– Les retards de paiement ont diminué de 59.2 jours en moyenne au printemps 2006 à 58,6 jours au printemps 2007
– Les délais moyens de paiement ont également raccourci légèrement: après avoir connu une hausse continue depuis le printemps 2004, passant de 15,8 jours à 16,6 jours au printemps 2006, ils sont maintenant de 16,0 jours.
– Après avoir culminé à 152 points au printemps 2006, l’indice de risque redescend à 149, soit le plus bas jamais atteint depuis le lancement de l’évaluation en 2004.

Pourtant, cette évolution favorable ne doit cependant pas faire oublier qu’au-delà de 125 points d’indice, Intrum Justitia recommande très vivement aux entreprises de recourir à des mesures de réduction de leurs risques …et tous les pays d’Europe présentent un indice supérieur à 125 à l’exception de la Finlande.

D’autre part, cette embellie n’est que passagère. En effet, la croissance économique masque la réalité. Les entreprises qui bénéficient de rentrées de fonds importantes en profitent pour régler plus rapidement leurs factures. La diminution du chômage et l’augmentation des salaires incitent les particuliers à s’acquitter plus rapidement de leurs créances. Mais ce changement positif d’attitude n’est pas forcément durable. La poursuite de la croissance économique incite les entreprises à investir et les particuliers à consommer davantage. Sans une gestion efficace des créances et une législation adaptée, la situation va à nouveau s’aggraver et peser sur la compétitivité des entreprises européennes. Il est donc temps de faire de la gestion des créances une priorité.

Chiffres clés

  1. 250 milliards d’euros de créances de retard : un sérieux handicap pour la croissance des entreprises européennes
  2. L’économie européenne perd chaque année 25 milliards d’euros pour financer des créances qui devraient être réglées depuis longtemps. Les clients qui paient leurs factures en retard font courir aux entreprises des risques d’insuffisance de trésorerie, voire de faillite.
  3. Une entreprise économise 125 000 € de crédit bancaire lorsqu’elle est payée un jour plus tôt (pour un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros). En 2006, les entreprises européennes ont gagné 0,6 jours en moyenne sur leurs délais de paiement.

En France, la situation est contrastée

Les délais de paiement effectifs et les retards de paiement ont diminué par rapport à l’année dernière. Les particuliers règlent leurs créances à 37,8 jours au lieu de 39 jours l’année dernière. Les entreprises paient également plus vite (65,8 jours contre 67,5). Par contre, pas les pouvoirs publics qui, eux, ont allongé leurs délais de paiement (70,1 jours contre 69,6).
L’indice de risque s’améliore (145 points contre 147 au printemps 2006), mais il ne retrouve pas son niveau le plus favorable du printemps 2005 (143 points).
Trois des principaux marchés d’exportation pour les entreprises françaises, l’Allemagne, le Royaume uni et l’Espagne, présentent une tendance positive en termes de risques d’impayés. En revanche, l’Italie connaît une dégradation pour la deuxième année consécutive.

Les pertes sur créances irrécouvrables se sont stabilisées à leur niveau le plus élevé (1,6%).
Parmi les entreprises françaises ayant participé à l’enquête, environ 75% connaissent des difficultés de trésorerie du fait de mauvais comportements de paiement et la moitié d’entre elles craignent même pour leur existence.

*Enquête réalisée par Intrum Justitia auprès de 6 500 entreprises dans 25 pays dont 22 sont membres de l’Union européenne et représentent environ 95% du PIB de l’Europe des 27.
Site : http://www.intrum.fr

 

 

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *