Actu

Travailleurs de l’amiante : le préjudice d’anxiété est bien réel

La Cour de cassation confirme l’existence d’un préjudice d’anxiété pour les salariés ayant été exposés à l’amiante. En revanche, elle ne retient pas le préjudice résultant du bouleversement de leurs conditions d’existence.

Travailleurs de l’amiante : le préjudice d’anxiété est bien réel

Laisser un commentaire

Suivant