fiche

Véhicules utilitaires légers et fiscalité

Le choix d'un véhicule se fait, en principe, selon les besoins de l'entreprise. Toutefois, la fiscalité peut aussi être un facteur de choix décisif. Et pour cause, celle-ci est différente selon que le véhicule est un utilitaire ou un véhicule de tourisme.

Véhicules utilitaires légers et fiscalité
Pas de taxe sur les véhicules de société ni de malus pour les véhicules utilitaires mais une taxe sur les certificats d’immatriculation et une taxe pour le financement du développement de la formation professionnelle. © Adobe Stock

Alors que les véhicules de tourisme (véhicules particuliers) sont conçus pour le transport de personnes, les véhicules utilitaires sont conçus pour le transport des marchandises et bénéficient de ce fait d’une fiscalité plus avantageuse.

Remarque importante : l’administration fiscale considère comme des véhicules de tourisme non seulement les voitures particulières classés dans la catégorie M1, mais aussi les véhicules à usages multiples qui, tout en étant classés dans la catégorie N1 (camionnettes), sont destinés au transport de voyageurs et de leurs bagages ou de leurs biens dans un compartiment unique. Constituent également des voitures de tourisme taxables à la TVS les camions pick-up comprenant au moins 5 places assises (y compris celle du conducteur).

Evaluer ce contenu :

3.4/5 - (106 votes)

Commentaires :

Laisser un commentaire