Question

Comment comptabiliser les risques d'impayés ?

La réponse de la rédaction :

Les créances clients constituent un élément de l’actif de l’entreprise. Tous les éléments d’actif, sauf les disponibilités et les immobilisations amortissables, peuvent être dépréciés. Afin d’anticiper une « perte probable », il est conseillé de comptabiliser des provisions.

En fin d’exercice, les créances impayées nécessitent donc la mise en place de provisions pour dépréciation de créances clients. Rappelons toutefois qu’il est impossible de provisionner des créances client concernant l’Etat, les Administrations ou les entreprises publiques.
Les écritures à passer en fin d’exercice sont les suivantes :

Le créancier devient « douteux » :
D 416 et C 411

La perte probable est estimée à la valeur xx. Provisionner ce montant :
D 68174 et C 491

L’année suivante :

Reprise de la provision :
D 491 et C 78174

La créance est considérée comme définitivement irrécouvrable :
D 654 et C 416

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu