Actu

Bpifrance veut accompagner les entrepreneurs de tous les territoires

Bpifrance, qui vient d'absorber l'AFE (Agence France Entrepreneur) veut accompagner plus de créateurs d’entreprises situés dans des zones en difficulté. Elle s’appuie sur trois nouveaux dispositifs et sur son site Bpifrance-création.fr pour renforcer sa visibilité et l’accès à ses offres.

Bpifrance veut accompagner les entrepreneurs de tous les territoires
« On est Bpifrance de toute la France », rappelle Marie Adeline-Peix, directrice exécutive partenariats régionaux et action territoriale de Bpifrance. ©Adobe Stock

3 000 personnes sur cinq ans. C’est le nombre de porteurs de projet que veut accompagner Bpifrance. Grâce à de nouveaux programmes d’accompagnement et au développement d’associations locales déjà actives comme les Déterminés et Entreprendre dans la ville, la banque publique compte booster la création d’entreprise dans les quartiers.

Guide de création d'une entreprise individuelle
Passez à l’action :

Guide de création d'une entreprise individuelle

« Nous finançons beaucoup de jeunes créateurs dans la tech, mais aujourd’hui il n’y a plus que des X –polytechniciens– dans les incubateurs. Nous souhaitons  inclure une nouvelle population », confiait Nicolas Dufourcq, patron de Bpifrance en décembre dernier au Figaro. Avec le programme « Entrepreneuriat pour tous », Bpifrance veut doper la création d’entreprises dans les quartiers dits « fragiles ».

« On est Bpifrance de toute la France », rappelle Marie Adeline-Peix, directrice exécutive partenariats régionaux et action territoriale de Bpifrance. « L’objectif est de donner à chacun les mêmes chances s’il veut entreprendre ». Le programme, mis en place au printemps 2018, s’appuie sur la reprise des missions de l’Agence France Entrepreneur et de la Caisse des Dépôts.

Bpifrance lance deux dispositifs pour booster l’entrepreneuriat dans les quartiers prioritaires

Le premier dispositif, Cap pas Cap, vise à faire émerger des porteurs de projets dans les quartiers. L’objectif est d’identifier de potentiels entrepreneurs et déceler leur motivation ainsi que leur ambition.

Accompagnée pendant 6 à 10 semaines, chaque promotion de 20 à 30 personnes se verra mettre le pied à l’étrier pour concrétiser son projet ou transformer son envie d’entreprendre. Deuxième dispositif, l’accélération pour la création d’entreprise, pour former et soutenir, sur 12 à 18 mois, celles et ceux qui ont déjà une idée d’entreprise.

Bpifrance crée le Pass’entrepreneur

En parallèle de cet accompagnement, Bpifrance a lancé le Pass’entrepreneur, un outil gratuit qui permet aux futurs créateurs d’obtenir des informations ciblées en fonction de leur profil et des caractéristiques de leur projet. Une approche digitale complémentaire à l’accompagnement physique qui permet au créateur de « mûrir son projet », indique Marie Adeline-Peix.

Le site Bpifrance-création.fr, entièrement « remasterisé et renforcé en terme d’ergonomie » a ainsi été conçu pour répondre à toutes les questions que se posent les futurs créateurs pour construire leur projet et réaliser leur business plan. Grâce à un dispositif de géolocalisation, le site permet d’identifier tous les acteurs susceptibles de les accompagner dans leur périmètre d’implantation. Bpifrance veut accélérer le développement des plus petites entreprises

Bpifrance veut accélérer le développement des plus petites entreprises

Dernier dispositif prévu : l’accompagnement des petites entreprises pour les aider à se structurer et à se développer. « On va dupliquer ce que l’on a fait avec les PME de croissance et les ETI pour le proposer à des entreprises plus petites » informe Marie Adeline-Peix.

La cible ? Des entreprises de 5 à 10 salariés qui réalisent un CA d’au moins 2 millions d’euros. Là encore, la banque publique va appliquer les recettes des accélérateurs classiques : formations collectives, conseils individuels et mises en réseau.

Charlotte de Saintignon

Laisser un commentaire

Suivant