Actu

Comité d'entreprise : l'employeur peut exiger des informations sur les comptes

L'employeur, en sa qualité de président du comité d’entreprise (CE), doit avoir accès, comme tous les autres membres, à l'ensemble des documents comptables détaillant la gestion financière du CE.

Comité d'entreprise : l'employeur peut exiger des informations sur les comptes

En sa qualité de président du comité d’entreprise, l’employeur peut obtenir en justice la communication de certaines informations sur les comptes du comité d’entreprise (CE). C’est la solution adoptée par les juges de la cour d’appel de Douai dans un arrêt du 28 janvier 2011.

Dans cette affaire, l’employeur et plusieurs membres élus du comité d’entreprise avaient demandé la communication de documents comptables relatifs à l’exercice 2009 au secrétaire et au trésorier du CE. Mais tous deux refusaient de communiquer les éléments demandés estimant qu’aucun texte ne les y obligeait. Faux, ont jugé le tribunal de grande instance de Boulogne, puis la cour d’appel de Douai.

Les juges du fond invoquent notamment l’article R.2323-37 du code du travail qui prévoit expressément qu’ « à la fin de chaque année, le comité d’entreprise fait un compte rendu détaillé de sa gestion financière. Ce compte-rendu est porté à la connaissance des salariés par voie d’affichage ».
La cour d’appel note également que les membres de l’instance chargée d’approuver les comptes du comité d’entreprise « sont en droit de consulter, dans un délai raisonnable, l’ensemble des pièces justificatives leur permettant de voter en connaissance de cause ». Or, en l’espèce, les demandes d’informations du président comme des autres membres élus du CE n’ont pas été traitées de façon satisfaisante par le secrétaire et le trésorier.

La solution est logique et conforme à la jurisprudence. L’employeur, en sa qualité de président du comité d’entreprise, a accès, comme tous les autres membres, à tous les documents comptables du comité. Le refus opposé par cette instance constitue un trouble manifestement illicite qu’il appartient au juge des référés de faire cesser.

Source : CA Douai, 14e ch., 28 janvier 2011

Nathalie Lepetz
Rédaction de NetPME

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *