Actu

Entreprendre se conjugue aussi au féminin

La Journée nationale des femmes entrepreneures s'est tenue le 1er octobre. A cette occasion, le salon de la micro entreprise et certains de ses partenaires ont mis l'accent sur le développement de l'entrepreneuriat féminin.

Entreprendre se conjugue aussi au féminin

Les femmes à l’honneur! A l’occasion de la Journée nationale des femmes entrepreneures, le 1er octobre, le salon des micro entreprises a organisé, tout au long de la journée, plusieurs conférences dédiées aux femmes. Des temps forts qui ont fait salle comble!

Aujourd’hui, les femmes ne représentent que 30% des entrepreneurs. Mais les raisons ne sont pas forcément celles que l’on croit, puisque 52 % des femmes obtiennent un prêt auprès de leur banque pour créer leur entreprise, contre seulement 36 % des hommes, selon le 3e baromètre des femmes entrepreneures réalisé par l’Institut BVA pour la Caisse d’épargne[1].

Les femmes ont de bonnes relations avec leur banquier

Une donnée qui est toutefois à nuancer car l’investissement de départ des créatrices d’entreprises est généralement moindre que celui des hommes, ce qui facilite bien entendu l’obtention d’un prêt bancaire. 34 % des femmes démarraient leur entreprise avec moins de 4000 euros lorsque Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes, a lancé le plan Entreprendre au féminin l’an dernier.

Selon Florent Lamoureux, directeur du marché des professionnels à la Caisse d’épargne, « les femmes ont de bonnes relations avec leur banquier. Elles sont souvent mieux préparées que les hommes mais moins sûres d’elles. Et parfois, elles ne se lancent pas à cause de ce manque d’assurance ».

La prestation de services : une prédilection pour les femmes

Autre donnée importante qui ressort de ce baromètre, le chiffre d’affaires des femmes est deux fois moins important que celui des hommes après un an d’activité. Ce qui s’explique notamment par le fait que les hommes et les femmes ne se dirigent généralement pas vers les mêmes secteurs d’activité : les hommes sont plus portés vers l’industrie, alors que les femmes sont plus présentes dans les prestations de services.

L’un des objectifs du plan Entreprendre au féminin est d’ailleurs de renforcer la présence des femmes entrepreneures dans les secteurs qui ne sont pas typiquement féminins, a rappelé Pascale Boistard, secrétaire d’État aux droits des femmes, présente sur le salon des micro entreprises.

 

[1] Étude réalisée par téléphone du 24 juin au 15 juillet 2014 auprès d’un échantillon représentatif de 723 entrepreneurs (360 femmes et 363 hommes), avec un chiffre d’affaires inférieur à 1,5 million d’euros et ayant créé leur entreprise il y a plus d’un an.

Evaluer ce contenu :

Entreprendre se conjugue aussi au féminin
4 (80%) 1 vote

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *