Interview

Loïc Morvan : « Travailler une journée chez son client permet de mieux cerner ses attentes »

WeLoveCustomers est une startup rennaise fondée par Loïc Morvan en 2016. Elle propose aux commerçants de communiquer localement via des bannières sur des sites internet ou d’opter pour une solution digitale de parrainage entre clients. Rencontre avec cet entrepreneur breton qui nous dévoile les secrets de son entreprise.

Loïc Morvan : « Travailler une journée chez son client permet de mieux cerner ses attentes »

Comment les commerçants peuvent-ils communiquer sur internet en ne ciblant que les clients d’une même zone géographique ?

WeLoveCustomers a été imaginée à partir d’un besoin particulier. Les petits commerçants ont besoin de communiquer de façon plus digitale que ce qui se fait déjà comme les flyers ou les bases de contacts. Je propose donc aux TPE de faire de la publicité géolocalisée facilement programmable par plateforme. Le dirigeant se connecte sur le logiciel et sélectionne les clients qu’il veut atteindre en choisissant des critères de manière très simple par localité ( à moins de 50 km de son commerce par exemple), par âge, genre ou centres d’intérêts. Pour une offre à partir de 100 € par mois, de la publicité pour ces petits commerces est diffusée sur des bannières. Cette plateforme a été, évidement, pensée pour être accessible à tous. Elle est donc très simple d’utilisation.

Comment fonctionne votre offre de parrainage digital ?

Nous proposons aussi un système de publicité géolocalisée enrichie de parrainages clients. Bessec, une chaîne de 23 boutiques de chaussures bretonne, était notre première cliente. Elle souhaitait un système de parrainage digital, plus uniquement basé sur un des coupons et de cartes que l’on égare facilement. WeLoveCustomers a donc mis en place une plateforme pour que le client puisse parrainer ses proches lorsqu’une boutique ou un service lui plaît et, ainsi, bénéficier d’avantages.

Soit les commerçants entrent directement leur fichier client, soit des flyers sont disponibles en magasin avec des instructions pour que le client s’inscrive sur internet. Ensuite, le commerçant définit l’offre dont il veut faire profiter les parrains. Le client peut ainsi recommander une boutique et bénéficier de réductions si son filleul s’y rend. L’accès à la plateforme est à 40€ par mois pour les commerçants et permet de contacter et de relancer automatiquement le client par mail, sms ou via Facebook.

Vos clients sont-ils uniquement des petits commerçants ?

Ma clientèle est large. Les clients de WeLoveCustomers des petits commerçants bien sûr, mais aussi des chaînes de restaurants, des concessionnaires automobiles et des salles de fitness par exemple. Nous sommes basés à Rennes mais nous avons, pour le moment, entre 50 et 70 commerces répartis sur toute la France. Les professionnels du service ont, d’ailleurs, de plus en plus recours à nos offres.

Vous êtes le seul employé de WeLoveCustomers. Comment faites-vous pour ne pas vous isoler ?

Je suis entouré de quatre associés non opérationnels que je consulte régulièrement. Ils me délivrent des conseils avisés d’autant plus qu’ils possèdent des parts dans l’entreprise. Ils sont donc très impliqués.

Je bénéficie aussi de l’initiative Breizhlab devenue désormais Welcome by Bpifrance. Je suis hébergé chez Niji, une société de services informatiques de plus de 400 salariés. Cela me permet d’échanger avec les trois autres startups qui y sont logées ainsi qu’avec les experts de l’entreprise. Être une startup 100% bretonne permet de bénéficier d’une diaspora bretonne importante toujours prête à se soutenir. Il existe d’ailleurs plusieurs zones labellisées French Tech en Bretagne, ce qui est un avantage considérable pour tous les entrepreneurs de la région.

Que conseilleriez-vous pour répondre au mieux aux attentes des clients ?

Il est important d’être bien entouré de manière informelle par ses proches mais aussi de se faire conseiller par des professionnels.  Échanger avec ses clients principalement locaux est primordial pour être aux faits de l’actualité du marché. Je vais souvent travailler incognito pendant une journée chez mes clients commerçants. Je l’ai fait il y a peu de temps dans un karting et un restaurant. Cela permet de voir l’ambiance qui règne et d’être plus pertinent dans l’élaboration de son offre.

 

 

Propos recueillis par Melissa Carles

 

Evaluer ce contenu :

Loïc Morvan : « Travailler une journée chez son client permet de mieux cerner ses attentes »
5 (100%) 1 vote

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *