Actu

Création d’entreprise : Pôle emploi présente son dispositif d’accompagnement au Salon SME

Le salon SME s’est tenu au Palais des Congrès de Paris, les 30 septembre et 1er octobre derniers. Parmi les multiples conférences, stands et ateliers proposés, nous avons assisté à la présentation de Pôle emploi pour les créateurs d’entreprises.

Création d’entreprise : Pôle emploi présente son dispositif d’accompagnement au Salon SME
Pôle emploi accompagne des demandeurs d’emploi qui ont en tête un projet de création d’entreprise. © Adobe Stock

Doriane Scolaro, conseillère Pôle emploi, Maïmouna Becart, spécialiste de l’accompagnement des chômeurs pour la création d’entreprise, et Claudine Vo Thanh Tho, entrepreneuse, ont présenté leurs conseils, connaissances et expériences aux visiteurs du salon SME. La conférence était animée par Jean-Marc Rapin, responsable du département communication externe de Pôle emploi.

Guide de création d'une entreprise individuelle
Passez à l’action :

Guide de création d'une entreprise individuelle

Un rappel des aides à la création d’entreprises pour les demandeurs d’emploi

Doriane Scolaro a tout d’abord fait un rappel salutaire des aides permettant aux demandeurs d’emploi de se pencher sereinement sur leur avenir. On distingue 3 dispositifs :

La conseillère de Pôle emploi précise que la personne au chômage qui se lance dans la création d’une entreprise peut choisir entre le maintien des aides ou leur versement sous la forme d’un capital. « Cela dépendra de la physionomie du projet. Il faut savoir par exemple que si l’on demande un crédit à une banque, le montant des aides est considéré comme un revenu ». En revanche, il est impossible de cumuler le versement mensuel et le capital, ni de changer d’avis une fois que l’on a opté pour l’un ou pour l’autre.

Le montant des aides est actualisé chaque mois. Si le demandeur d’emploi perçoit des revenus d’activité, l’aide est ajustée au prorata. Par ailleurs, le terme du versement est repoussé dans le temps. Si un demandeur d’emploi travaille l’équivalent de 5 jours, il percevra donc les aides 5 jours de plus. La justification est apportée par la déclaration Urssaf.

Netpme Premium Abonnement
Passez à l’action :

Netpme Premium Abonnement

Création d’entreprise : présentation d’Activ’Créa

Pôle emploi accompagne des demandeurs d’emploi qui ont en tête un projet de création d’entreprise. La durée de la prestation peut aller jusqu’à 3 mois. Maïmouna Decart, conseillère en création d’entreprise pour BGE PaRIF (le prestataire de Pôle emploi) précise que le seul critère pour bénéficier de l’accompagnement « est d’être demandeur d’emploi et de se poser la question d’une création d’activité ».

La prestation (gratuite) se déroule en 4 rendez-vous. Le premier est une simple prise de contact. « Je ne juge pas du projet, c’est à son porteur de décider s’il poursuit dans la voie qu’il a fixée ou pas. Si le projet n’est pas adapté à notre accompagnement, nous l’orientons vers une autre structure ». Des ateliers collectifs sont également mis en œuvre, par exemple sur les méthodes de construction du projet de création d’entreprise, les aspects juridiques de la création ou encore le business plan.

Témoignage d’une créatrice d’entreprise

Claudine Vo Thanh Tho a créé une micro-crèche (10 enfants maximum) bilingue à destination des parents anglophones et anglophiles. Après une rupture conventionnelle avec son ancien employeur, elle a bénéficié des aides au retour à l’emploi pour concrétiser ce projet qui lui tenait à cœur depuis longtemps. Sa crèche a pu ouvrir un an et demi plus tard. Aujourd’hui, son audace créative lui permet d’envisager l’ouverture d’une deuxième micro-crèche. « Toutes mes erreurs et mes réussites ont été utiles et me font désormais gagner du temps. » Elle reconnaît qu’il faut une solide organisation pour créer son entreprise, tenir des « to-do list » (surtout pour les démarches administratives), tout noter, garder patience, relancer et ne jamais lâcher.

La jeune femme pétillante reconnaît qu’il faut aussi être prêt à faire des sacrifices : « Aujourd’hui je me rémunère un peu mais je n’ai pas encore retrouvé mon ancien niveau de revenus. Il faut savoir avant de se lancer que l’on va potentiellement perdre de l’argent. Sans compter la fusion entre la vie personnelle et la vie professionnelle ».

Pour monter efficacement son projet et parvenir à créer son entreprise, Claudine a bénéficié du dispositif de Pôle emploi ainsi que d’un incubateur. « J’étais un peu perplexe vis-à-vis d’Activ Créa, j’avoue y être allée un peu à reculons mais j’ai été agréablement surprise ». À bon entendeur…

Marie-Aude Grimont

Laisser un commentaire

Suivant