Actu

Réseaux sociaux : créer de l'activité à moindre coût pour les TPE et indépendants

La présence sur les réseaux sociaux est désormais une nécessité pour les indépendants, TPE ou PME qui veulent se faire connaître et vendre leur savoir-faire. Comment procéder sans se tromper et sans dépenser ni du temps ni des sommes folles ? Quelques idées pour décrypter ses besoins en fonction de ses cibles.

Réseaux sociaux : créer de l'activité à moindre coût pour les TPE et indépendants

La France compte 88 % d’internautes et 36 millions d’utilisateurs de réseaux sociaux, soit 56 % des Français qui passent près de 6 heures par jour sur internet dont 1h23 sur les réseaux sociaux (source : agence We Are Social, janvier 2017). Tout le monde est donc connecté, ou presque, mais de nombreux indépendants, artisans, commerçants ou petites entreprises ignorent que la toile est aussi un excellent moyen de se faire connaître. Une première piste, pour ceux qui se rendent sur les salons professionnels, est de voir comment fonctionnent les autres acteurs du secteur. Faire une étude de marché des pratiques numériques permet d’avoir une idée pour se développer. Une deuxième solution est d’observer les méthodes des clients, des concurrents et même des entreprises très éloignées de son cœur de métier mais qui ont un concept intéressant. Ainsi, le chef d’entreprise sans aucune expertise peut trouver des éléments qui lui permettront de donner une marque personnelle au message à faire passer.

Les ateliers gratuits Foliweb

Une fois ces conseils préalables suivis, les volontaires peuvent passer à la vitesse supérieure : découvrir le projet en grandeur nature. Michèle Galati, responsable événements  chez Neocamino (1) qui organise des événements sur Paris et dans les grandes villes de province via Foliweb (2), se réjouit du succès de la formule.  En 2017, plus de 5 000 TPE sont inscrites pour des rencontres gratuites. Différents thèmes autour de la communication digitale sont abordés par des experts, et notamment la création d’un site internet, le référencement naturel, les réseaux sociaux, la stratégie marketing, l’emailing. « Nous avons lancé les Foliweb avec un objectif ​: aider les TPE, entrepreneurs et indépendants à réussir avec internet. Ce sont des petites entreprises, des indépendants qui s’inscrivent à nos ateliers qui durent 45 minutes environ et permettent aux personnes de découvrir le B-A- BA des réseaux sociaux ». Que les plus avancés se rassurent : selon les thèmes, d’autres ateliers sont également proposés. Au programme, pour les novices, la découverte de LinkedIn, Twitter et Facebook version professionnelle. Les intervenants guident les participants selon leurs besoins et leur activité : dans une zone géographique déserte, l’accent sera mis sur l’activité rare.  Pour un métier hyper-concurentiel ce sera plutôt le prix ou la différence qui seront mis en avant. « Il y a des demandes stratégiques, des bases fondamentales à acquérir mais par la pédagogie, tout est accessible », rassure Michèle Galati. Souvent les deux ateliers se succèdent et à l’issue du second, un apéritif convivial permet aux participants de confronter leurs idées et de commencer à faire du business… avec échange de cartes de visites.

La vidéo d’un artisan est plus attirante qu’un nom dans les pages jaunes

Thomas Gasio, consultant marketing vidéo, a eu l’idée  d’organiser un événement original, le 13 mai. « Trente entrepreneurs partagent leur expertise avec un seul objectif : permettre à chaque entrepreneur de doper sa croissance sur le web en 90 jours. Ils se succèdent et donnent des conseils comme booster sa page, communiquer sur des contenus, trouver différents canaux de communication… L’idée est que les « infopreneurs » [qui créent des contenus pour le web dans une perspective entrepreneuriale] trouvent des retours d’expérience. Par exemple, un artisan peintre filmé est plus attirant qu’un simple nom dans les pages jaunes. Un coach sportif qui adapte un programme sur internet pourra développer d’autres aspects de son activité ».  Cet événement est un gigantesque live sur Facebook de 14 heures. L’inscription est gratuite, en contrepartie d’un don à l’association Le Sourire de Lou  – qui soutient une petite fille de 8 ans, souffrant d’un syndrome de West et d’une maladie du métabolisme. Les participants obtiennent l’accès à un pack composé de guides pratiques, vidéos complémentaires, accès à des services en ligne….

Seules 1,8 % des agences immobilières sont actives  sur Facebook

« Nous sommes partis du constat que de nombreuses entreprises sont passées à côté de la montée en puissance des réseaux sociaux et se sont coupées de leurs clients. Contrairement aux grandes entreprises, la plupart des TPE/PME ne disposent ni des compétences en interne, ni du temps, ni des finances leur permettant d’exister sur les réseaux sociaux » indique Mélissa Serfaty, fondatrice de MyPassPro, entreprise lancée en septembre 2016 destinée, dans un premier temps, aux  agents immobiliser et aux experts-comptables.  Elle souligne qu’un community manager, indispensable pour développer la présence numérique, serait trop coûteux. « Pour 189 euros par mois, nous livrons la communication professionnelle clés en main. A base d’algorithmes très puissants, la solution met du contenu à disposition de ses clients et leur permet de piloter et d’analyser, en un clic, l’ensemble de leurs activités sur les réseaux sociaux ». Newsletter, conseils, actualités… « Chaque client a un accès à la plateforme, peut surveiller le trafic en live et régulièrement, on fait le point avec lui pour trouver des améliorations ». La start-up estime que 33 % des cabinets d’experts-comptables disposent d’un compte Twitter et que seules 1,8 % des agences immobilières sont actives sur Facebook : le développement numérique de ces professions n’en est qu’à ses débuts.

  1. Avec deux autres partenaires : reussir-en-fr et Jimdo
  2. qui travaille notamment avec les CCI de Paris Ile de France, Grenoble, Nantes

 

Claire Padych

Evaluer ce contenu :

Réseaux sociaux : créer de l’activité à moindre coût pour les TPE et indépendants
4.8 (96%) 5 votes

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *