Voir nos conseils

Préparer un budget prévisionnel

Chaque année, le dirigeant d’entreprise doit établir son budget prévisionnel pour l’année suivante. Celui-ci doit intégrer les dépenses à venir, les éventuels investissements, mais également les objectifs de chiffre d’affaires. Notre rubrique détaille les éléments à prendre en compte et vous propose un outil de calcul du budget prévisionnel.

Gestion financière : autres thèmes pouvant vous intéresser

Budget prévisionnel 2017. Préparez vos objectifs!

Le budget prévisionnel stricto sensu est un document comptable qui présente, de manière mensuelle, trimestrielle, semestrielle et annuelle, vos prévisions de recettes (chiffre d’affaires, subventions et autres produits d’exploitation) et de dépenses (coûts des ventes, charges externes, charges salariales, impôts et taxes… sans oublier le budget d’investissement). Cette projection financière, qui se limite à l’exercice à venir, est généralement plus détaillée que le volet financier du business plan, dont l’horizon est de 3 ans, voire de 5 ans et où des prévisions mensuelles deviennent très vite illusoires.

Les incontournables questions du budget prévisionnel

Au-delà du document comptable, dont certains postes constituent une extrapolation de l’exercice en cours, le travail d’élaboration d’un budget prévisionnel permet de répondre à plusieurs questions essentielles :

  1. Quel est votre marché et quels sont les segments prioritaires ?
  2. Sur quelle(s) offre(s) s’appuie la croissance de votre entreprise ?
  3. Quels sont vos objectifs commerciaux, en volume, en valeur et en termes de part de marché ?
  4. Quelle est votre offre produits/services ?
  5. Quels sont les coûts directs et quels sont les effectifs requis ?
  6. Quels investissements sont nécessaires pour l’exercice considéré ?
  7. Quel est le montant des charges externes budgétées ?
  8. Quelles sont au final les hypothèses clés pour la réalisation du budget ?

Les questions corollaires induites par le budget prévisionnel

Mais ces questions-là sont loin d’être les seules, puisque le développement d’une entreprise est autant une affaire de choix que d’analyse du marché et de la concurrence. L’intérêt d’un budget prévisionnel, d’un plan marketing et des prévisions pluriannuelles du business plan est de permettre de débattre de quantité de questions de nature commerciale, stratégique et financière. Par exemple :

  1. La croissance des ventes doit-elle être plus rapide ou plus modérée ?
  2. Quel est votre mode de développement international : via des agents commerciaux, des filiales, des Joint Ventures… ?
  3. Votre rentabilité prévisionnelle est-elle comparable à celle des leaders du secteur ? Qu’est ce qui explique les éventuels écarts ?
  4. La marge brute peut-elle être améliorée ? Quel est a contrario le risque de diminution de ce taux ?
  5. Y a-t-il des économies d’échelles liées à la croissance des volumes et du chiffre d’affaires ?
  6. Les ratios sont-ils similaires aux standards du secteur : coûts de production, coûts commerciaux, frais généraux, marges correspondantes ?
  7. Les ratios financiers sont-ils également acceptables : rentabilité financière, dettes/fonds propres, frais financiers/EBE (excédent brut d’exploitation)… ?
  8. Quels paramètres économiques ont le plus fort impact sur la rentabilité ?
  9. Quelles sont les opportunités et les menaces liées à la conjoncture actuelle ?
  10. Pouvons-nous procéder à des acquisitions pour nous développer plus rapidement ?
  11. Peut-on se différencier sur certains segments ? Quelles sont dans ce cas les sources de différenciation ?
  12. Quels sont les profils managériaux à recruter ? Comment recruter, former et mobiliser les autres collaborateurs ?
  13. Quelles sont les synergies entre les activités existantes et quelles sont les synergies avec d’éventuelles nouvelles activités ?
  14. Y a-t-il des mécanismes financiers assurant la liquidité des actionnaires actuels ? Les relations entre actionnaires sont-elles régies par un pacte ?
  15. Quelle est la valeur stratégique et financière de l’entreprise à terme ?

L’occasion de prendre du recul

On en revient bien à l’aphorisme de Dwight Eisenhower * : « Plans are nothing, planning is everything »… Comme on le voit, en élaborant des comptes prévisionnels, dès que l’on commence à tirer sur la pelote de laine, c’est tout le troupeau de moutons, voire la bergère, qui vient avec ! Un tel exercice constitue par conséquent une occasion unique de prendre du recul et de se poser les vraies questions au sujet du développement de votre entreprise.

Votre expert-comptable ou vos conseillers financiers habituels peuvent utilement vous accompagner pour la réalisation de tels documents : au-delà de leur maîtrise de la logique comptable et financière, ils contribuent souvent, en posant les bonnes questions, à clarifier les objectifs stratégiques de l’entreprise et de ses dirigeants.

Bonne chance pour l’élaboration de vos comptes prévisionnels et, plus généralement, pour le développement de votre entreprise !

* Dwight Eisenhower, a été commandant en chef des forces alliées en Europe durant la seconde guerre mondiale, puis Président des Etats-Unis entre 1953 et 1961.

 

> > Pour comparer l’objectif du budget au « réalisé » et suivre dans le même temps vos principaux indicateurs clés de succès : téléchargez notre modèle de tableau de bord du dirigeant.