Question

Que devient l'entreprise en cas de décès brutal du dirigeant ?

La réponse de la rédaction :

Le sort d’une entreprise à la suite du décès de son dirigeant varie selon la typologie de la structure. 

S’il s’agit d’une entreprise individuelle et si son avenir n’a pas été préparé en amont, celle-ci risque de disparaître. Les héritiers du chef d’entreprise vont bénéficier des droits, mais aussi devoir assumer les obligations. Pour cette raison, il est conseillé de souscrire une assurance homme-clé qui prévoit le versement d’un capital afin de permettre à l’entreprise de faire face à la disparition de celui qui constitue l’homme-clé, par exemple pour répondre aux engagements financiers, sociaux et économiques de l’entreprise, pallier une baisse brutale du chiffre d’affaires, faire face aux charges fixes, voire recourir à une aide externe.

Dans le cadre d’une société, ces inconvénients n’apparaissent pas car la personnalité juridique survit au décès d’un associé, même s’il en est le dirigeant.

Téléchargez nos kits pour nommer un nouveau gérant dans une SARL en cas de décès du précédent gérant ou un nouvel administrateur dans une SA.

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu