Actu

Alerte Financement dénonce les refus de prêts « abusifs » des banques aux entrepreneurs

Alerte Financement est une plateforme créée en avril 2017 par le restaurateur Alexandre Callet. Elle comptabilise les effets négatifs des refus de financement sur la création et le développement des entreprises .

Alerte Financement dénonce les refus de prêts « abusifs » des banques aux entrepreneurs

Constatant que de nombreux entrepreneurs ont des difficultés à obtenir un financement auprès des banques, Alexandre Callet a lancé le 13 avril 2017 le site Alerte-financement.fr. La plateforme affiche des compteurs qui calculent le montant des prêts refusés, le nombre d’emplois non créés à cause de ces refus, le nombre d’emplois en danger et le nombre de projets non aboutis. Chaque entrepreneur dont la demande de prêt a été refusée peut ajouter sa participation via un formulaire.

Le restaurateur a connu de nombreuses difficultés lorsqu’il a demandé un prêt bancaire pour ouvrir son premier restaurant. Des refus de financements par dizaines sont venus assombrir ses projets d’entrepreneur. Il témoigne : « À 23 ans, il était temps pour moi de créer mon entreprise : j’avais une expérience dans la restauration et un apport financier. J’ai déposé des dossiers auprès de plus de 50 banques pour un emprunt d’environ 120 000 €. J’ai obtenu mon premier financement en 2008, soit un an après le début de mes démarches. »

 

« Il y a  une automatisation de la réponse négative à la demande de prêt d’entreprises dans les banques »

Grâce à Alerte Financement, Alexandre Callet veut interpeller les politiques sur la précarité financière des entreprises et l’abus des banques qui refusent, selon lui, beaucoup de projets de création alors que la situation de l’entrepreneur est « saine ». « Elles ont peur de prendre des risques, s’insurge-t-il. Les banques devraient d’abord juger sur le projet car au final, elles ne sont jamais perdantes ». Le restaurateur doute des chiffres de la banque de France selon laquelle 66% des TPE ont obtenu le crédit demandé. Il revendique une plus grande transparence sur les investissements des Banques dans les TPE : « je pense qu’une open data serait bénéfique : on a le droit de savoir quelle somme chaque agence a investi dans des projets entrepreneuriaux. » Par soucis de fiabilité, le créateur d’Alerte Financement vérifie d’ailleurs la plupart refus de prêts signalés sur la plateforme par téléphone.

« Pour voir sa demande de prêt acceptée il faut avoir un maximum d’apport financier »

Pendant un an, Alexandre Callet a donc peaufiné son dossier pour qu’il soit accepté. « Le modèle type ? Avoir un maximum d’apport financier, tomber sur un conseiller charismatique qui va porter votre dossier et bénéficier d’un bon concours de circonstances. Un expert-comptable doit aussi articuler les chiffres pour qu’ils ne soient ni trop flatteurs, ni trop faibles. Il est très important de rassurer la banque. » Mais même en respectant ces critères, les banquiers restent très frileux.

Le chef d’entreprise profite donc des élections présidentielles pour tenter de se faire entendre. Un des « favoris » des élections présidentielles dont Alexandre ne révèlera pas le nom l’a contacté il y a  quelques jours : « il m’a dit que le financement pour les créations des entreprises étaient un sujet majeur dont il ferait une priorité s’il était élu. »

À ce jour, le compteur affiche 4 031 211 € de prêts refusés, 133 emplois non créés, 132 emplois en danger et 58 projets non aboutis.

 

Melissa Carles

 

Evaluer ce contenu :

Alerte Financement dénonce les refus de prêts « abusifs » des banques aux entrepreneurs
3.7 (73.33%) 6 votes

Commentaires :

Laisser un commentaire