Actu

Ipoome : le robot qui aide les TPE à trouver des financeurs

L’intelligence artificielle vient en aide aux TPE et leur permet de trouver rapidement des investisseurs lors d’une levée de fonds. Le robot Ipoome propose d’atteindre votre objectif de financement dans une moyenne de 2 à 3 semaines. Son secret ? Il prend lui-même contact avec les personnes de votre entourage les plus susceptibles d’investir.

Ipoome : le robot qui aide les TPE à trouver des financeurs

« Le système bancaire ne fonctionne pas » affirme Harold Zimé. Cet ancien trader à Hong Kong a voulu, de retour en France, venir en aide aux TPE en mal de financements. En 6 mois, il a mis au point avec l’aide de son associé, Guillaume Tourniaire, une intelligence artificielle (IA) capable de rechercher, parmi les contacts du chef d’entreprise, des connaissances susceptibles d’investir dans sa société. Le dirigeant doit donner accès à ses contacts sur les réseaux sociaux ainsi que sur sa boîte mail. Le robot sélectionne ensuite les personnes qui pourraient être intéressées par un financement. Pour ce faire, il analyse les posts laissés et les informations indiquées sur les profils. Il prend enfin contact par mail ou sms, selon la préférence supposée des personnes identifiées. Lorsque l’IA s’adresse à l’un des potentiels investisseurs, elle s’adapte et utilise les mêmes expressions que lui, favorisant ainsi une réponse positive. C’est ce que l’on appelle du machine learning. « L’idée est qu’un professeur qui ne vous a pas vu depuis 20 ans investisse dans votre entreprise, confie Harold Zimé. Mais au final, seulement 10 ou 15% des connaissances font partie des investisseurs. »

Obtenir des financements de trésorerie
Passez à l’action :

Obtenir des financements de trésorerie

Un objectif de financement atteint en moins d’un mois

Ipoome a été mis en service fin août 2017 et compte aujourd’hui une vingtaine de clients parmi lesquels Alexi Hervé et Jérémie Marti, fondateurs d’Espaciel. Cette startup innovante emploie 5 personnes. Elle commercialise des réflecteurs de lumière à poser sur sa fenêtre, permettant ainsi de gagner en luminosité naturelle. Soucieuse de renforcer ses fonds propres, la TPE souhaitait avoir recours au crowdfunding afin d’équilibrer ses financements. C’est à ce moment qu’Alexi Hervé et Jérémie Marti a rencontré, dans un espace de coworking, les concepteurs d’Ipoome. Convaincu par l’innovation, il a lancé sa levée de fonds début septembre avec un objectif de 60 000 €. « Cela nous semblait difficile à obtenir, mais nous avons rapidement atteint la somme souhaitée » témoigne le dirigeant. Fin septembre, la startup a finalement récolté 100 000 €.

« Nous ne pensions pas que nos clients investiraient »

Alexi Hervé se souvient de 3 surprises que lui a réservées sa campagne sur Ipoome. « La première est que nos clients ont été très investis durant notre levée de fonds : avec mon associé, nous ne pensions pas qu’ils financeraient notre projet d’entreprise. La seconde est le panier moyen des personnes qui ont investi : il est de 1000 euros environ, bien au-delà de nos attentes. Enfin, cette campagne de financement  a eu un effet booster en prouvant aux investisseurs notre dynamique. » Cette expérience a donc été positive pour Alexi Hervé qui estime qu’« en France, nous manquons de culture d’entreprise. Elle est même 10 fois moins élevée qu’en Angleterre. Des initiatives comme Ipoome nous permettent de progresser. »

Le petit robot a déjà de grandes ambitions : à terme, Harold Zimé compte acquérir le million de clients et s’étendre en Europe en 2018. Pour le moment, Ipoome peut déjà se vanter « d’avoir communiqué avec 700 000 personnes, soit 1% de la population mondiale » selon son fondateur.

 

Melissa Carles

 

Evaluer ce contenu :

Ipoome : le robot qui aide les TPE à trouver des financeurs
5 (100%) 1 vote

Commentaires :

Laisser un commentaire