Question

Qu'est-ce que le crowdfunding ?

La réponse de la rédaction :

Le crowdfunding (mot à mot : financement par la foule) est une méthode qui fait appel à monsieur tout le monde pour trouver des fonds nécessaires à la réalisation de projets de toute nature. Ce financement participatif et communautaire autorise aussi bien la production artistique ou culturelle, que le financement de projets d’entreprise.
Attention, il ne s’agit pas à proprement parler de financement alternatif, car il s’agit de petits montants, mais cela peut être une piste à explorer, en amont d’un financement bancaire par exemple.

L’acteur le plus connu de telles collectes de fonds est le label communautaire My Major Company qui a permis de produire le premier artiste français né grâce à internet en 2008.
Depuis, de nombreuses plateformes de financement communautaire ont vu le jour, dont le fonctionnement peut différer.

  • Mutuzz.com, par exemple, fonctionne selon le principe du pré-achat qui joue en quelque sorte le rôle d’une étude de marché. En cas de réussite, les souscripteurs bénéficient de conditions avantageuses pour récompenser leur confiance. La plateforme, quant à elle, prend une commission de 5 % sur les soutiens récoltés.
  • Sur Ulule.com, en échange de son soutien financier, le souscripteur a accès à des contreparties – variables selon l’investissement réalisé – pour récompenser sa confiance, contreparties qui n’ont rien à voir avec un lien de propriété ou d’actionnariat dans le projet. 
  • A l’inverse, Wiseed.fr propose d’investir à partir de 100 euros dans des start-up en phase de démarrage. En retour, l’investisseur reçoit les dividendes éventuellement versés par l’entreprise (en début d’activité, les résultats excédentaires, s’ils existent, sont réinvestis dans l’entreprise), et la plus-value de cession lors de la revente de tout ou partie de l’entreprise soutenue à un tiers acquéreur.

Les avantages du crowdfunding sont donc multiples. Pour le porteur de projet, outre l’aspect financier, cela permet de tester son concept sans risques et sans limite puisqu’on peut relancer les collectes de fond qui ont échouées en modifiant certains éléments.
Côté souscripteur, c’est une nouvelle manière de participer à l’éclosion de bonnes idées, mais aussi, par ricochet, d’agir sur le développement économique d’une région ou d’un secteur, tout en limitant les risques puisque si le projet ne rencontre pas suffisamment d’intérêt, son financement est annulé.

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Pour aller plus loin Sur le même sujet