Interview

Cyril Mourier, "L'avantage de l'affacturage est d'avoir du cash pour combler les délais de paiement"

Cyril Mourier, directeur associé en charge du pôle affacturage du cabinet de conseil en optimisation des coûts De Rhins, nous explique le fonctionnement de l’affacturage, et les avantages pour les entreprises d’y avoir recours.

Cyril Mourier,

1) Pouvez-vous nous expliquer le principe de l’affacturage ?

C’est un mode de financement qui permet aux entreprises de se voir prêter de l’argent en mettant en garantie leurs créances commerciales. C’est-à-dire que la société d’affacturage, appelé le factor, rachète les créances d’une entreprise, et va ensuite se faire rembourser directement par les clients de cette entreprise. Cela permet à la société de gagner en trésorerie et de combler par exemple des délais de paiement encore importants malgré la LME (Loi de Modernisation de l’Economie).

2) Quel est le coût de l’affacturage pour une entreprise ?

Les sociétés d’affacturage se rémunèrent sous la forme de différentes commissions. D’une part, il y a une commission de gestion, dites d’affacturage, qui est un pourcentage s’appliquant au chiffre d’affaires cédé. Et d’autre part, un taux d’intérêt perçu comme pour n’importe quel crédit, composé d’un index, généralement l’Euribor 3 mois, et d’un spread qui est  fonction de  la taille de l’entreprise, sa santé financière etc. En dernier lieu, il y a aussi des frais annexes, similaires aux frais bancaires (comme les frais de consultation des comptes sur internet par exemple).

3) Quels sont les avantages de l’affacturage ?

L’avantage principal est bien sûr d’avoir du cash pour compenser les délais de paiement qui entament parfois la trésorerie des entreprises. Ensuite, les organismes d’affacturage proposent plusieurs types de services, c’est une prestation à tiroirs, qui est assez souple et adaptable aux besoins de chaque entreprise.

La prestation globale comprend en général le financement, mais aussi la gestion du recouvrement de créances, l’encaissement des règlements ainsi que l’assurance-crédit.

Parfois, les entreprises préfèrent s’occuper elles-mêmes du recouvrement pour garder un contact direct avec leurs clients. Dans ce cas, la société d’affacturage, désormais propriétaire des factures, mandate l’entreprise pour que celle-ci se charge elle-même du recouvrement. L’encaissement peut aussi faire l’objet du même type de procédure. Dans ce cas, un compte dédié est ouvert, sur lequel l’entreprise ne peut que déposer des fonds.

Autre avantage non négligeable : la déconsolidation. C’est une cession de créances dites sans recours, c’est-à-dire que le factor acquière de façon ferme et définitive les créances de son client, lui permettant ainsi de les sortir de son bilan et d’améliorer la présentation de ses comptes (réduction du poste client et augmentation de la trésorerie).

4) Quel profil d’entreprises a recours à l’affacturage ?

D’une manière générale, ce sont essentiellement les entreprises B to B confrontées aux délais de paiement de leurs clients. Les industriels y ont recours également pour compenser leurs délais de transformation importants. En revanche, certains secteurs n’ont pas recours à l’affacturage, ou sous certaines conditions, c’est le cas par exemple de celles ayant des situations de travaux ou de la sous-traitance.

5) Comment bien choisir son contrat d’affacturage ?

C’est un secteur très concurrentiel. Il faut surtout faire attention aux coûts de fonctionnement. Comparer les taux ne suffit pas : parfois, c’est finalement l’organisme qui propose le taux le plus fort qui est en réalité le moins cher. Nous nous en rendons compte lorsque nous faisons des études comparatives en calculant l’ensemble des coûts. Il faut être vigilant.

Retrouvez ici le site du cabinet De Rhins

Propos recueillis par Sophie Roy

Evaluer ce contenu :

Cyril Mourier, « L’avantage de l’affacturage est d’avoir du cash pour combler les délais de paiement »
4.8 (96%) 15 votes

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *