Question

Quelles sont les actions à mener pour se désengager d'une SARL ?

La réponse de la rédaction :

Le plus simple pour se retirer d’une SARL est de négocier un accord global avec vos associés. Outre la simple cession de vos parts, il existe plusieurs points à examiner :

Compte courant d’associé :
Si vous avez placé des sommes en compte courant d’associé et que vous n’avez pas d’engagement de bloquer ces sommes, vous pouvez en théorie les récupérer facilement.

Engagements de caution :
Les cautions sont des engagements vis à vis de tiers. Il faudra donc qu’ils acceptent de vous libérer de vos engagements (ce qui suppose que vos associés aient autre chose à leur offrir en échange : une nouvelle caution ou une garantie bancaire par exemple)

Cession des parts :
Si vous avez 20 % du capital, vos parts valent 20 % de la valeur de la société. Il ne s’agit pas de la valeur nominale, mais de la valeur réelle. Il faudra donc évaluer cette valeur… puis vous entendre sur le prix de vente.
Lors de la cession, l’associé repreneur essaiera probablement d’insérer une garantie d’actif et de passif (il vous verse tel prix de vente, mais si un passif augmente ou si un actif diminue POUR UNE CAUSE ANTERIEURE A LA DATE DE VOTRE DEPART, vous vous engagez à indemniser l’acheteur de la différence).

Libération du capital :
Si vous n’avez pas entièrement libéré votre apport, cela sera bien évidemment pris en compte.

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu