Actu

Le port du masque obligatoire en entreprise à la rentrée

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a présenté mardi 18 août aux partenaires sociaux les évolutions envisagées du protocole sanitaire en entreprise. Le port du masque serait obligatoire dès la rentrée dans les espaces clos et partagés.

Le port du masque obligatoire en entreprise à la rentrée
Déjà recommandé dans les entreprises lorsque la distanciation physique n’était pas possible (cette règle ne sera pas remise en cause), le port du masque devient la norme pour prendre en compte le risque de propagation du Covid-19 dans l’air. © Adobe Stock

La recrudescence des cas de Covid-19 et l’augmentation du nombre de clusters dénombrés (268 dont 60 en milieu professionnel) depuis quelques semaines sonnent le glas du protocole sanitaire allégé du 24 juin et 3 août. Un nouveau protocole national « plus pérenne » va voir le jour la semaine prochaine. « La meilleure chose que nous pouvons faire pour préparer la rentrée, c’est de rassurer les salariés sur le fait que, collectivement, nous prenons les précautions pour éviter la propagation du virus. Il en va de la protection de la santé des travailleurs et de la continuité de notre activité économique. », a déclaré la ministère du Travail, Elisabeth Borne, dans un communiqué du mardi 18 août.

Netpme Premium Abonnement
Passez à l’action :

Netpme Premium Abonnement

Port obligatoire du masque dès le 1er septembre

La mesure phare de ce nouveau protocole sera le port du masque obligatoire. « Il est nécessaire de systématiser le port du masque dans tous les espaces de travail qui sont clos et partagés », comme les « salles de réunions, couloirs, vestiaires, open space », a indiqué la ministre. Elle devrait entrer en vigueur le 1er septembre. Plusieurs exceptions sont à l’étude, celle du bureau individuel est déjà actée : le port du masque ne s’imposera pas dès lors qu’il n’y a qu’une personne présente. À noter, la visière n’est pas une alternative au masque.

Déjà recommandé dans les entreprises lorsque la distanciation physique n’était pas possible (cette règle ne sera pas remise en cause), le port du masque devient la norme pour prendre en compte le risque de propagation du Covid-19 dans l’air. « Les dernières connaissances scientifiques sur le risque possible de transmission du virus par aérosol nous conduisent à adopter un principe général de port systématique”, a déclaré Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État auprès de la ministre du Travail.

Le coût des masques sera à la charge de l’employeur, étant considéré comme « équipement individuel de sécurité ».

Lire aussi Le fonds de solidarité est prolongé jusqu’à septembre

Quid du télétravail ?

Pas de changement a priori quant au télétravail. « On va rester sur les règles d’aujourd’hui : télétravail recommandé dans les zones où le virus circule activement », a précisé la ministre. Des concertations avec les partenaires sociaux se poursuivent toutefois pour « examiner les adaptations requises dans le cadre du recours au télétravail en période de pic épidémique ».

La nouvelle monture du protocole national « pour assurer la santé et la sécurité en entreprise des travailleurs en période de Covid-19″ sera dévoilée la semaine prochaine. Ce dernier insistera sur l’importance des mesures barrières et renforcera les recommandations en matière d’hébergement collectif des travailleurs, « par exemple en privilégiant le logement individuel ».

Lire aussi Plan jeunes : jusqu’à 4 000 euros versés pour l’embauche d’un salarié de moins de 26 ans

Matthieu Barry

Laisser un commentaire

Suivant