Actu

Les frais de télétravail 2021 sont exonérés d’impôt sur le revenu

Les allocations forfaitaires versées en 2021 par l'employeur à ses salariés en télétravail sont exonérées d'impôt sur le revenu (IR), dans la limite de 2,50 € par jour de télétravail.

Les frais de télétravail 2021 sont exonérés d’impôt sur le revenu
Les allocations versées par l’employeur couvrant les frais de télétravail pour 2021 sont exonérées d’impôt sur le revenu, dans les limites de 2,50 € par jour, 55 € par mois et 580 € par an. © Getty Images

Les mesures exceptionnelles mises en place l’année dernière pour le traitement fiscal des frais de télétravail sont reconduites pour 2021, a annoncé le ministère de l’action et des comptes publics dans un communiqué du 9 mars 2022. « La lutte contre la propagation de l’épidémie de Covid-19 s’est à nouveau traduite par un recours élevé au télétravail à domicile en 2021, conduisant un grand nombre de salariés à engager des frais professionnels rendus nécessaires par cette organisation du travail », justifie le gouvernement.

Les allocations versées par l’employeur couvrant les frais de télétravail (indemnités, remboursements forfaitaires ou remboursements de frais réels) pour 2021 sont ainsi exonérées d’impôt sur le revenu, dans les limites de 2,50 € par jour, 55 € par mois et 580 € par an. Les salariés qui n’ont pas reçu d’allocation « frais de télétravail » bénéficient de l’abattement forfaitaire de 10 % (automatiquement calculé par le fisc sur les montants déclarés en traitements et salaires) ou peuvent déduire directement leur frais de télétravail, si cela est plus favorable.

Kit complet - Mettre en place le télétravail
Passez à l’action :

Kit complet - Mettre en place le télétravail

Rappel des règles

Selon si le salarié a opté pour les frais réels ou non et s’il a perçu ou non une allocation de l’employeur pour couvrir ses frais de télétravail, les modalités de ces mesures exceptionnelles diffèrent :

J’ai engagé en 2021 des frais de télétravail

J’ai perçu une allocation employeur

Je n’ai pas perçu une allocation employeur

J’ai opté pour les frais réels*

L’allocation employeur est exonérée d’IR, je n’ai pas à la déclarer. Je ne peux pas déduire mes frais de télétravail mais je peux déduire au titre des frais réels mes autres frais professionnels à condition de pouvoir les justifier.

Attention, si le montant de mes frais de télétravail est supérieur à l’allocation, je dois réintégrer l’allocation dans mes traitements et salaires pour qu’elle devienne imposable et déduire mes frais de télétravail.

Je peux déduire de mon IR mes frais professionnels de télétravail à hauteur de 2,5 €/jour de télétravail (12,5 € par semaine, 50 € par mois ou 550 € par an).

OU

Je déduis de mon IR les frais de télétravail que j’ai engagé en 2021 pour leur montant exact, si plus favorable.

Je n’ai pas opté pour les frais réels

L’allocation employeur est exonérée d’IR, je n’ai pas à la déclarer. Je ne peux pas déduire les frais de télétravail mais je bénéficie de l’abattement de 10 % automatiquement calculé par le fisc sur mes montants déclarés en traitements et salaires. Je ne peux pas déduire de mon IR les frais de télétravail mais je bénéficie de l’abattement de 10 % automatiquement calculé par le fisc sur mes montants déclarés en traitements et salaires.

* Pour opter pour la déduction des frais réels, vous devez inscrire le montant de vos frais dans les cases 1AK à 1DK  de votre déclaration de revenus (en ligne, ces cases sont accessibles à l’étape 3 de la déclaration en cliquant sur « Traitements, salaires »). L’option pour la déduction des frais au réel vaut pour l’ensemble des frais professionnels. Ainsi, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu la totalité de vos frais professionnels (liés au télétravail ou non) à condition de pouvoir les justifier.

Les employeurs doivent de leur côté identifier les allocations versées à leurs salariés qui ont effectué du télétravail en 2021 dans les informations qu’ils transmettent à l’administration fiscale. Le montant du revenu imposable prérempli sur la déclaration de revenus ne doit pas, en principe, les inclure. Les salariés peuvent s’en assurer au moment de déclarer leurs revenus 2021, en vérifiant les montants préremplis par rapport à leurs bulletins de paie ou à l’attestation fiscale annuelle délivrée par leur employeur (pour plus d’informations, cf. la foire aux questions de l’administration fiscale).

Lire aussi Bercy rappelle les règles de défiscalisation des frais liés au télétravail

22 % de télétravailleurs

Selon l’Insee, 22 % des salariés ont télétravaillé au moins une heure par semaine en 2021. Parmi eux, 44 % ont télétravaillé à 100 %, et 56 % une partie de la semaine seulement. Au total, 15 % des jours travaillés par l’ensemble des salariés en 2021 l’ont été en télétravail.

Le télétravail est resté fréquent de janvier à mai 2021, porté par les incitations ou obligations gouvernementales (31 % des salariés télétravaillaient en moyenne chaque semaine en avril, mois au cours duquel le nombre de lits de réanimation occupés à l’hôpital a atteint son maximum). De juillet à novembre, la part de télétravailleurs a reculé, restant en deçà de 18 %. En fin d’année, le rebond épidémique a entrainé un rebond du télétravail (20 % de télétravailleurs en décembre).

Lire aussi Télétravail : les frais professionnels 2020 seront exonérés d’impôt sur le revenu

Matthieu Barry

Laisser un commentaire

Suivant