Actu

Une nouvelle aide pour les commerces multi-activités des zones rurales

Depuis le 15 juillet, les commerces multi-activités situés en zone rurale peuvent solliciter auprès des CCI une nouvelle aide spécifique afin de faire face aux conséquences économiques de la pandémie de Covid-19.

Une nouvelle aide pour les commerces multi-activités des zones rurales
Une aide très importante pour des commerces qui préservent le lien social et contribuent à la dynamisation des territoires ruraux en assurant un service de proximité. @ Adobe Stock

Alain GRISET, ministre délégué chargé des PME, l’a déclaré : « depuis le début de cette crise, nous n’avons eu de cesse d’adapter les dispositifs existants afin de répondre aux difficultés des entreprises ». C’est chose faite pour les petits commerces ruraux. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance et Alain Griset, créent une nouvelle aide en faveur des commerces :

  • qui ont plusieurs activités situés en zone rurale, et
  • dont l’activité principale ne leur permet pas d’être éligible aux différents dispositifs de soutien mis en place par le Gouvernement depuis le début de la crise sanitaire.

Lire aussi Les commerces de proximité peuvent être exonérés d’impôts locaux

Une aide en faveur des commerces multi-activité situés en zone rurale

Cette aide s’adresse à des établissements qui peuvent avoir une activité accessoire de restauration mais aussi d’épicerie, de bar-tabac, de presse, de point Poste ou encore d’auberge.

« Le commerce multi-activités tient une place essentielle dans la vie des habitants des zones peu denses », comme l’affirme Pierre GOGUET, président de CCI France. « Dans beaucoup de villages, il est le seul commerce encore ouvert et entretient le lien social indispensable au dynamisme de ces territoires ».

Contribution économique territoriale (CET)
Passez à l’action :

Contribution économique territoriale (CET)

Une aide couvrant 80 % des pertes sur le premier semestre 2021

Cette aide est égale à 80 % des pertes de chiffre d’affaires réalisées entre le 1er janvier 2021 et le 30 juin 2021, liées à l’activité faisant l’objet d’interdiction d’accueil du public.

L’aide est plafonnée à 8 000 € par entreprise.

Une demande d’aide à formuler jusqu’à l’automne auprès des CCI

Les demandes d’aide sont à déposer auprès des chambres de commerce et d’industrie (CCI) via une plateforme nationale depuis le 15 juillet.

Les demandes seront examinées au fil de l’eau et les premiers versements interviendront à partir de fin juillet.

Le dispositif sera clôturé à l’automne.

Lire aussi TPE/PME : les 10 mesures à retenir pour 2021

Sandy ALLEBE

Suivant