Actu

Covid-19 et activité partielle : le ministère du travail apporte de nouvelles précisions pour la garde d'enfants

Le ministère du travail a mis à jour le 22 février son questions-réponses sur l'activité partielle. Il réactualise la partie relative aux solutions pour les salariés qui ne peuvent pas travailler et doivent garder leur enfant.

Covid-19 et activité partielle : le ministère du travail apporte de nouvelles précisions pour la garde d'enfants
La prise en charge au titre de l'activité partielle est possible lorsque le salarié est contraint de garder son enfant accueilli chez un assistant maternel à domicile positif au Covid-19, sans pouvoir télétravailler. © Getty Images

Le ministère du travail a mis à jour le 22 février son questions-réponses sur l’activité partielle. Il apporte de nouvelles précisions s’agissant des salariés qui ne peuvent pas travailler et doivent garder leur enfant.

Le Guide du Manager
Passez à l’action :

Le Guide du Manager

Situations permettant de déclencher l’activité partielle

La prise en charge au titre de l’activité partielle est possible dans les cas suivants :

  • lorsque le salarié est contraint de garder son enfant de moins de 16 ans ou en situation de handicap en raison de la fermeture pour raison sanitaire de la section, de la classe ou de l’établissement d’accueil de leur enfant, sans pouvoir télétravailler ;
  • lorsque la section, la classe ou l’établissement d’accueil de son enfant ne fait pas l’objet d’une mesure de fermeture pour raison sanitaire mais que son enfant est cas contact et soumis à une mesure d’isolement car atteint d’une immunodépression grave, sans pouvoir télétravailler ;
  • lorsque le salarié est contraint de garder son enfant accueilli chez un assistant maternel à domicile positif au Covid-19 ou cas contact intrafamilial (personne positive au Covid-19 au sein du foyer de l’assistante maternelle), sans pouvoir télétravailler.

En revanche, les salariés contraints de garder leur enfant, sans pouvoir télétravailler, ne sont pas éligibles au bénéfice de l’activité partielle dans les cas suivants :

  • si la fermeture de la section, de la classe ou de l’établissement d’accueil de l’enfant n’est pas liée à une raison sanitaire, y compris dans l’hypothèse où le brassage entre les classes serait interdit ;
  • si l’enfant cas contact est soumis à une mesure d’isolement en raison du refus des parents de le faire tester ;
  • si l’enfant cas contact est soumis à une mesure d’isolement du fait de son statut vaccinal incomplet ;
  • si l’enfant est accueilli chez un assistant maternel à domicile cas contact (hors cas contact intrafamilial).

Le parent d’un enfant déclaré positif à la Covid-19 n’est pas pris en charge par l’activité partielle mais peut bénéficier des indemnités journalières dérogatoires des arrêts de travail, sans délai de carence. Cette indemnisation ne peut être attribuée qu’à un seul des deux parents à condition qu’il ne puisse pas télétravailler.

À noter, le salarié est considéré comme étant dans l’incapacité de télétravailler s’il occupe un poste non télétravaillable ou si l’employeur estime qu’il est dans l’incapacité de télétravailler. Dans ce dernier cas, le salarié pourra par exemple faire état du nombre d’enfants à charge, de leur âge, de ses conditions de logement, etc.

Lire aussi Protocole sanitaire : les pots en entreprise sont de nouveau autorisés

Les justificatifs nécessaires pour bénéficier de l’activité partielle

Pour pouvoir bénéficier de l’activité partielle, le salarié devra remettre à son employeur l’un des justificatifs suivants :

  • en cas de fermeture pour raison sanitaire de la section, de la classe ou de l’établissement d’accueil de l’enfant, le document justificatif transmis par l’établissement scolaire ou d’accueil lui notifiant la fermeture pour raison sanitaire ;
  • lorsque l’enfant est cas contact immunodéprimé, le document justificatif de l’établissement d’accueil de l’enfant ou de l’assurance maladie attestant que l’enfant est identifié comme cas contact et, le cas échéant, une attestation sur l’honneur du parent justifiant l’isolement de son enfant car atteint d’une immunodépression grave ;
  • lorsque l’enfant est accueilli chez un assistant maternel à domicile positif au Covid-19 ou cas contact intrafamilial, le document justificatif produit par la caisse primaire d’assurance maladie attestant que l’assistant maternel ou un membre de son foyer est positif au Covid-19 ;
  • le salarié devra également remettre à son employeur une attestation sur l’honneur indiquant qu’il est le seul des deux parents demandant à bénéficier d’un placement en activité partielle au titre de la garde de son enfant contraint de demeurer à domicile pour les jours concernés.

Les documents justificatifs devront être conservés par l’employeur et pourront être demandés par l’administration en cas de contrôle.

À noter, le salarié en activité partielle pour garde d’enfant percevra une indemnité équivalent à 70 % de son salaire antérieur brut, dans la limite de 70 % de 4,5 Smic (84 % du net).

Lire aussi Activité partielle : évolution des taux en vue pour les établissements actuellement soumis à restrictions sanitaires

Florence Mehrez

Laisser un commentaire

Suivant