Actu

Les TPE représentent 8 dossiers sur 10 à la Médiation du crédit

Les TPE ont un accès plus difficile au crédit que les PME. C’est une des constatations du rapport d’activité de la Médiation du crédit aux entreprises sur l’année 2016. Un écart qui s’explique par différents facteurs économiques, sociaux et politiques.

Les TPE représentent 8 dossiers sur 10 à la Médiation du crédit

Parmi les 2780 entreprises qui ont saisi la Médiation du crédit en 2016, 68% des dossiers ont été acceptés. Un bilan positif pour le médiateur du crédit qui comptabilise 183 millions de prêts débloqués pour les entreprises hors écrasement de dettes. Mais la situation n’est pas la même pour toutes les tailles de société : si l’on compare l’accès au crédit des PME à celui des TPE, l’écart se creuse. Selon les chiffres de la Banque de France, 84 % des PME ont obtenu totalement ou en grande partie leur demande de financement  de trésorerie contre 70% des TPE. Cet octroi plus limité des demandes de prêt pour les très petites entreprises justifie le fait qu’elles représentent 85% des saisines à la Médiation du crédit.

Les dirigeants de TPE ne consacrent pas assez de temps à la gestion financière de leur société

L’institution traduit cette difficulté des dirigeants de TPE à obtenir un prêt par le fait que nombre d’entre eux ne consacrent pas assez de temps à la gestion budgétaire de leur entreprise, ce qui crée une structure financière déséquilibrée. Par exemple, la Médiation du crédit témoigne d’un faible usage des tableaux de bord répertoriant les dépenses et recettes de la société. Le manque d’anticipation de la part des chefs d’entreprises est aussi spécifié, ce qui explique que les banques demandent toujours plus de garanties. Une situation que déplorent les dirigeants, qui préfèrent avoir recours à l’autofinancement ou encore se tourner vers d’autres plateformes collaboratives. Le recours à ces méthodes alternatives dans le but d’obtenir un prêt est toutefois peu utilisé par les chefs d’entreprises. L’organisme estime qu’il est donc de son devoir d’informer les dirigeants de TPE de toutes les options dont ils disposent pour obtenir un financement.

Les TPE d’Ile-de-France victimes des attentats de Paris

Le grand nombre de saisines reçues par la Médiation du crédit de la part des TPE s’explique aussi par un contexte économique peu favorable en Ile-de-France, suite notamment à la vague d’attentats terroristes dont Paris a été victime en 2015. Une hausse de 10% des dépôts de dossiers a été enregistrée dans la région. Les touristes n’étant plus au rendez-vous, ce sont les TPE de l’hôtellerie-restauration et du commerce de détail qui ont été les plus touchées.

Au niveau national, les services et le commerce sont les secteurs où les saisines ont été les plus nombreuses : ils représentent respectivement 43% et 25% des dossiers déposés à la Médiation du crédit. Dans les services, l’hébergement et la restauration (12% des demandes) ainsi que les transports et l’entreposage (6%) voient tous deux leurs demandes de financement augmenter et sont « surreprésentés » selon l’organisme par rapport à la démographie des entreprises.

Malgré la situation délicate des TPE, le taux de réussite de la Médiation du crédit s’est tout de même élevé à 64% avec 1 638 dossiers instruits et clos en 2016.

 

Melissa Carles

 

Evaluer ce contenu :

Les TPE représentent 8 dossiers sur 10 à la Médiation du crédit
5 (100%) 1 vote

Commentaires :

Laisser un commentaire