fiche

Avantages et inconvénients de la franchise

Quels sont les avantages et les inconvénients de la franchise ? Quelle est la marche à suivre pour se lancer ? Le tour de la question avec notre fiche conseil.

Avantages et inconvénients de la franchise

Après la présentation du concept de franchise et de ses différents acteurs dans une première partie, voici l’inventaire de ses avantages et inconvénients ainsi que les étapes de sa mise en place.

Les avantages et les inconvénients

Les avantages 

Pour le franchiseur Pour le franchisé
  • Développement plus rapide et moins onéreux de la marque
    ou de son enseigne ;
  • Maîtrise de son réseau ;
  • Rentrée de revenus :
  • Fidélisation de la clientèle.
  • Bénéficier d’un modèle existant, original et réussi ;
  • Recevoir une formation prodiguée par des experts/professionnels ;
  • Etre assisté et bénéficier des campagnes publicitaires ;
  • Prendre moins de risques ;
  • Augmenter la pérénnité de sa société.

Les inconvénients

Pour le franchiseur Pour le franchisé
  • Coût de la formation de l’assistance ;
  • Responsabilité dans la gestion du réseau ;
  • Nouvelle organisation ;
  • Coût de recrutement et des études du marchés.
  • Contrôle du franchiseur (visite inopinée, enquête auprès de la clientèle) ;
  • Se plier à l’image de marque et aux techniques développées par le franchiseur ;
  • Versement d’une redevance qui peut être importante selon la renommée du franchiseur.

 

Les étapes à suivre

Tout d’abord, le franchiseur doit avoir expérimenté un savoir-faire ou un concept qui a connu du succès. Ensuite, il doit mettre au point un « package » composé de différents manuels à destination du futur franchisé : le manuel des normes graphiques, le plan d’aménagement-type, le manuel de vente, le manuel des procédures, le manuel économico-financier, le manuel juridique.

Ensuite, il doit sélectionner les candidats potentiels à l’aide d’un profil-type de franchisé (humain, économique, selon l’expérience et l’emplacement choisi par le candidat).

Quelques précautions s’imposent pour celui qui souhaite devenir franchisé. Dans un premier temps, il est préférable de vérifier la viabilité du réseau grâce au DIP (le document d’informations précontractuelles) et en prenant contact avec d’autres franchisés et anciens franchisés.

Lorsque l’engagement du franchisé est exclusif ou quasi-exclusif, le franchiseur est tenu de fournir un document donnant des informations sincères, permettant au futur franchisé de s’engager en connaissance de cause. Le franchiseur doit remplir son obligation au moins 20 jours avant la conclusion du contrat sous peine d’une amende.

Ce document doit contenir les obligations suivantes :

  1. l’adresse du siège de l’entreprise et la nature de ses activités avec l’indication de sa forme juridique et de l’identité du chef d’entreprise s’il s’agit d’une personne physique ou des dirigeants s’il s’agit d’une personne morale ; le cas échéant, le montant du capital ;
     
  2. le numéro Siren et le numéro d’immatriculation au RCS ou le numéro d’inscription au répertoire des métiers ainsi que la date et le numéro d’enregistrement ou du dépôt de la marque et, dans le cas où la marque qui doit faire l’objet du contrat a été acquise à la suite d’une cession ou d’une licence, la date et le numéro de l’inscription correspondante au registre national des marques avec, pour les contrats de licence, l’indication de la durée pour laquelle la licence a été consentie ; 
     
  3. la ou les domiciliations bancaires de l’entreprise (les cinq les plus importantes) ; 
     
  4. la date de la création de l’entreprise avec un rappel des principales étapes de son évolution ; 
     
  5. une présentation de l’état général et local du marché des produits ou services devant faire l’objet du contrat et des perspectives de développement de ce marché ;
     
  6. les comptes annuels des deux derniers exercices ou, pour les sociétés dont les titres financiers sont admis aux négociations sur un marché réglementé, les rapports établis au titre des deux derniers exercices ;
     
  7. une présentation du réseau d’exploitants qui comporte :
    – la liste des entreprises qui en font partie avec l’indication pour chacune d’elles du mode d’exploitation convenu ;
    – l’adresse des entreprises établies en France avec lesquelles la personne qui propose le contrat est liée par des contrats de même nature que celui dont la conclusion est envisagée ; la date de conclusion ou de renouvellement de ces contrats est précisée ; lorsque le réseau compte plus de cinquante exploitants, les informations mentionnées à l’alinéa précédent ne sont exigées que pour les cinquante entreprises les plus proches du lieu de l’exploitation envisagée ; 
    – le nombre d’entreprises qui, étant liées au réseau par des contrats de même nature que celui dont la conclusion est envisagée, ont cessé de faire partie du réseau au cours de l’année précédant celle de la délivrance du document. Le document précise si le contrat est venu à expiration ou s’il a été résilié ou annulé ; s’il y a lieu, la présence, dans la zone d’activité de l’implantation prévue par le contrat proposé, de tout établissement dans lequel sont offerts, avec l’accord exprès de la personne qui propose le contrat, les produits ou services faisant l’objet de celui-ci ;
  1. l’indication de la durée du contrat proposé, des conditions de renouvellement, de résiliation et de cession, ainsi que le champ des exclusivités ;
     
  2. la nature et le montant des dépenses et investissements spécifiques.

Après cette étape, il convient de rechercher les investissements. Mieux vaut avoir un apport personnel, sinon il convient de s’adresser à une banque. Pour ce faire, un business plan qui inclut un prévisionnel, un tableau de financement ainsi qu’un tableau pluriannuel des emplois et des ressources sera requis au préalable.

Le réseau offre la possibilité de réaliser une véritable synergie entre l’entreprise franchisée et le franchiseur. La formation permanente ainsi que l’assistance permettent réellement de s’adapter aux exigences de la clientèle et donc d’atteindre ses objectifs. Enfin, c’est une manière moins coûteuse et plus rapide de se développer ou de monter son entreprise en limitant les risques.

Evaluer ce contenu :

Avantages et inconvénients de la franchise
5 (100%) 1 vote

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *