Dissoudre ou liquider votre société

Je mets la clé sous la porte ! Un moment grave, une décision difficile pour le chef d’entreprise qui décide de « fermer sa société » et donc de cesser son activité. Situation délicate sur le plan humain et complexe sur le plan juridique.
Dissoudre la société signifie bien que l’activité s’arrête, mais attention cette dissolution ne peut intervenir que sur décision de l’assemblée générale extraordinaire qui désigne elle-même un liquidateur. Ce liquidateur aura pour mission de « récupérer » tout l’argent possible auprès des clients de l’entreprise mais aussi de régler l’ensemble des dettes qu’elle a envers ses fournisseurs, prestataires ou organismes publics (URSSAF, fisc..).
Cette phase peut donc durer un certain temps…
Vient ensuite le temps de la liquidation proprement dit de la société, opération sous contrôle, là encore, de l’assemblée générale extraordinaire des associés ou actionnaires puisque celle-ci doit donner son accord à la liquidation. Viendra enfin le temps des formalités : journal d’annonces l égales (JAL), paiement des taxes et déclaration de cessation d’activité du dirigeant.

Nos conseils les plus lus