Protection sociale TNS

Lors de la création d'une entreprise, le choix de son statut juridique et la nature de l'activité exercée a un impact sur la protection sociale de son dirigeant. S'ils bénéficient de la même couverture maladie-maternité dans le cadre de la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI), les dirigeants non-salariés se voient attribuer des prestations différentes au titre de la retraite ou de l'invalidité-décès selon la nature de l'activité exercée. Les artisans et commerçants disposent d'un régime commun au sein de la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI) ; les professionnels libéraux relèvent de régimes spécifiques à chaque profession, gérés par des caisses autonomes sous la tutelle de la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL). La protection sociale de base des TNS présente donc de nombreuses particularités tant sur le calcul des cotisations que sur les prestations servies, qu'il est nécessaire de connaître. Pour protéger vos intérêts et votre famille, il faut également être attentif à la gestion de votre patrimoine. Dans cette rubrique, nous abordons plusieurs thèmes importants comme le choix du régime matrimonial, le statut du conjoint ou encore l'optimisation de votre patrimoine.

Nos conseils les plus lus

Contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE)

Professions libérales : remplir la déclaration sociale des indépendants

Entreprise familiale, quelles précautions faut-il prendre ?

Quels sont les risques et responsabilités d'un conjoint collaborateur ?

Quelle est la protection sociale d'un conjoint associé dans une SARL ?

L'aide ponctuelle de mon épouse dans l'entreprise l'oblige-t-elle à devenir conjoint collaborateur ?