Droits d'auteur

Les droits d’auteur ont été largement malmenés ces dernières années par la diffusion gratuite et illimitée de contenus divers sur le web, conduisant à la spoliation pure et simple de leurs auteurs en parfaite impunité.

Que ce soit des morceaux de musique téléchargés en toute illégalité, des productions audiovisuelles diffusées gratuitement et utilisées sans aucune vergogne, des textes plagiés à l’envi et coupés-copiés-collés à l’infini sans aucun respect pour leur cohérence d’ensemble ou l’identité de leur auteur…Le web est devenu un cimetière géant pour les droits d’auteur, menaçant des pans entiers d’activité dont l’industrie du disque et la presse ne sont pas des moindres…

Une récente prise de conscience et des tentatives des pouvoirs publics d’endiguer ce fléau (à travers la tant décriée loi Hadopi notamment) n’ont encore porté que peu de fruits et signent surtout un aveu d’impuissance des instances régulatrices face à un comportement banalisé et bien enraciné (même depuis si peu de temps) dans les mœurs de nos contemporains…

Les omnipotents Google et Youtube (donc Google) ont leur part de responsabilité dans ce hold-up à la création mondiale mais les utilisateurs ne peuvent être dédouanés de cette spoliation et les utilisateurs professionnels encore moins.

Quand vous « chopez » innocemment une photo sur internet pour illustrer une de vos présentations commerciales, il ne vous traverse certainement pas l’esprit que vous commettez un délit et que la procédure « normale « est d’acheter les droits d’exploiter cette photo auprès de son auteur…

Idem quand vous utilisez un morceau de musique en fond sonore d’une de vos présentations video ou que vous faites « l’extraction » d’un texte pour enrichir vos plaquettes…Vous vous exposez à des sanctions pécuniaires importantes ainsi qu’à des risques d’image pas très glorieuse pour votre entreprise.

De la même façon, vous devez veiller à faire respecter vos propres droits d’auteur quant à leur usurpation par un concurrent ou un usager de bonne ou de mauvaise foi.